Earthcube lève 20 millions d’euros en série A pour consolider son leadership européen en tant que start-up de la « def tech » et change de nom pour devenir Preligens

Cette levée de fonds est menée par Ace Management, aux côtés de Definvest, fonds du ministère des Armées géré par Bpifrance, qui rejoignent le tour de table avec 360 Capital, investisseur historique. Elle va permettre à Earthcube de poursuivre et d’accélérer sa phase d’hyper croissance :
  • En continuant ses développements dans les technologies de rupture pour répondre à de nouveaux cas d’usage dans le secteur de la Défense et du Renseignement
  • En intensifiant son développement à l’international
 
La levée de fonds a été réalisée auprès de Ace Management, fonds de référence dans le secteur des industries stratégiques et de la cybersécurité, Definvest, fonds dédié aux entreprises stratégiques de la Défense, et 360 Capital, fonds reconnu en Europe pour son expertise dans la « Deep Tech » et investisseur historique d’Earthcube (seed). Ces trois fonds sont également rejoints par des investisseurs privés reconnus pour leurs expertises, dont Octave Klaba, fondateur et président du conseil d’administration du groupe OVH.
 
Fondée en 2016 par Arnaud Guérin (CEO) et Renaud Allioux (CTO), Earthcube développe des solutions d’analyse automatique de données (notamment d’informations géospatiales) au moyen de techniques d’intelligence artificielle. Implantée en France, elle est leader européen dans son secteur.
Cette levée de fonds est aussi l’occasion pour Earthcube d’annoncer son changement de nom. La société devient Preligens, un nouveau nom qui reflète davantage la réalité de son activité : mettre à la disposition des analystes des technologies révolutionnaires qui les accompagnent dans une prise de décision rapide et les aident à anticiper des menaces éventuelles.
 
Cette levée va permettre à Preligens de piloter de manière optimale sa phase d’hyper croissance – la société a multiplié par 4 son chiffre d’affaires en 2019 et en 2020 – et de maintenir ainsi son avance technologique sur les sujets d’intelligence artificielle appliquéau secteur de la Défense et du Renseignement. L’entreprise, basée à Paris et implantée également à Washington D.C. et à Londres, emploie 80 personnes et concentre le plus important centre de recherche en Intelligence Artificielle en Europe dans son domaine.
 
Pour Arnaud Guérin, Co-fondateur et CEO de Preligens « Notre modèle, qui repose avant tout sur les succès commerciaux remportés par nos produits et la reconnaissance de l’excellence de nos technologies, trouve dans cette levée de fonds un formidable accélérateur pour développer encore plus vite nos innovations technologiques et intensifier le rythme de notre conquête géographique.»
 
Pour Florence Parly, ministre des Armées, « Nous sommes aux côtés de Preligens – Earthcube à l’époque – depuis leurs débuts ! Les applications de cette pépite nationale sont primordiales pour le domaine de la défense. Elles nous apportent un vrai gain opérationnel pour l’exploitation de nos informations géospatiales : sans Preligens nous ne verrions pas certaines choses. Je suis fière que le ministère des armées participe à cette levée de fonds via Definvest. C’est une vraie success-story à la française, la start-up d’hier est désormais un leader européen employant 80 personnes et réunissant des compétences très complexes, participant directement à notre souveraineté nationale ».
 
Investir dans la technologie et développer de nouveaux produits
 
Aujourd’hui très avancée dans l’analyse par l’Intelligence Artificielle de données géospatiales, Preligens étend celle-ci à d’autres sources cruciales pour le secteur de la Défense et du Renseignement. Ses développements technologiques permettront d’élargir le champ des possibles de ses algorithmes pour, d’une part, anticiper au mieux les besoins évolutifs de ses clients historiques ou naturels et, d’autre part, répondre à de nouveaux cas d’usage et à de nouveaux clients.
 
 
Poursuivre et intensifier le développement à l’international
 
Preligens a également la volonté d’accélérer son développement à l’international. Les technologies développées par Preligens lui confèrent en effet un avantage compétitif et un potentiel significatif dans de nombreux pays alliés et auprès d’organisations internationales. Hors de France, la société est déjà présente au Royaume-Uni, dans plusieurs pays de l’Union européenne et aux États-Unis. Preligens entend renforcer sa présence sur ces marchés et en ouvrir de nouveaux.
 
Selon Augustin Blanchard, Partner chez Ace Management « L’équipe de Preligens nous a séduits par la pertinence et la puissance de sa technologie qui se traduit très concrètement par des contrats importants en Europe et à l’international. Cette avance technologique lui permet de se différencier nettement sur son marché ».
 
Nicolas Berdou, Investisseur expert Défense chez Bpifrance renchérit : « En tant qu’acteur ayant pour vocation de soutenir les entreprises innovantes, développant des technologies disruptives et stratégiques pour notre pays, c’est une fierté de participer à la levée de fonds de Preligens et d’accompagner le développement de cette pépite française en France et à l’international. »
 
Alexandre Mordacq, General Partner chez 360 Capital conclut : « Nous soutenons Earthcube, devenue Preligens, depuis ses débuts et nous avons été très impressionnés par la capacité de cette société à croître et à se développer sur les dernières années. Les fondateurs et leur équipe ont réussi à démontrer que le secteur de la Défense et du Renseignement peut offrir de superbes opportunités pour des start-ups particulièrement agiles et innovantes ».
 
 
Enfin, à l’occasion de cette levée de fonds, Preligens annonce deux nouveaux membres indépendants au sein de son Comité Stratégique :
  • Fabrice Aubert, Secrétaire Général Groupe de Nexity, a notamment occupé auparavant (entre 2017 et 2019) le poste de Conseiller Institutions, Action Publique et Transition Numérique au cabinet d’Emmanuel Macron, Président de la République ; et
  • Marc Fontaine, ancien responsable de la transformation digitale d’Airbus entre 2016 et 2020, a également occupé divers postes de direction, notamment en tant que Directeur de Cabinet de Tom Enders puis de Fabrice Brégier entre 2007 et 2016.
 
 
Intervenants :
Ace Management : Augustin Blanchard, François Lavaste, Nathan Le Clanche
Bpifrance : Nicolas Berdou, Maud Henrotte, Marie-Laetitia Vassort
Banque d’investissement : Clipperton Finance (Thibaut Revel, Eloi Verspieren)
Conseils société : Dechert LLP (Xavier Leroux, Johann Gandilhon)
Conseils investisseurs : Orrick Rambaud Martel (Benjamin Cichostepski, Vincent Babin), Gide Loyrette Nouel (Pierre Karpik)
Audit financier : Grant Thornton (Nicolas Tixier, Stéphany Brevost)
Audit juridique : Orrick Rambaud Martel
Audit RH : Boyden France (Anita Pouplard)