Doctoconsult lève 2 millions d’euros auprès de Bpifrance, via le fonds Patient Autonome, et auprès d’Elsan afin d’améliorer la prise en charge de patients atteints de troubles psychiques

Paris, le 17 septembre 2018Doctoconsult, plateforme de téléconsultation dédiée à la psychiatrie, aux troubles nutritionnels et à l’addictologie, clôture une augmentation de capital de 2 millions d’euros auprès d’Elsan, premier groupe d’hospitalisation privée en France, et de Bpifrance, via le fonds Patient Autonome qui réalise son deuxième investissement. Les capitaux levés vont notamment permettre à Doctoconsult d’étendre son offre en développant une gamme complète d’outils de thérapie digitale dédiée à la santé mentale pour renforcer l’accompagnement des patients atteints de troubles psychiques.
Douze millions de personnes souffrent de troubles mentaux en France[1], ce qui en fait la troisième maladie la plus répandue[2]. Les nombreux échecs thérapeutiques impactent fortement les dépenses de l’Assurance Maladie : les troubles psychiques coûtent chaque année plus de vingt milliards d’euros, soit le deuxième poste de dépenses toutes maladies confondues et le premier pour ce qui est des seules maladies chroniques. Paradoxalement, les maladies mentales sont en constante augmentation du fait d’une prévention limitée, d’une prise en charge insuffisante, d’un diagnostic trop tardif et d’un traitement trop fragmenté.
Fondée début 2016 par le docteur Fanny Jacq – médecin psychiatre depuis 15 ans – la start-up compte déjà une centaine de médecins et plus d’un millier de consultations à son actif. Elle veut permettre aux patients confrontés à des troubles mentaux d’accéder à un praticien partout en France, dans un délai d’attente réduit, tout en bénéficiant d’un meilleur suivi, personnalisé, grâce à des outils digitaux innovants et dédiés à leur pathologie. Doctoconsult est précurseur : en juillet 2016, avant la prise en charge de la téléconsultation par l’Assurance Maladie depuis le 15 septembre 2018, la société avait déjà reçu le premier agrément de l’Agence Régionale de Santé pour l’exercice de la téléconsultation et l’accord de la Sécurité Sociale permettant le remboursement des actes médicaux.
Le soutien d’Elsan et Bpifrance, via son fonds Patient Autonome, lancé fin 2017 et doté de 50 millions d’euros, devrait permettre à Doctoconsult d’accélérer sa croissance. Elsan proposera les services de téléconsultation de Doctoconsult aux femmes souffrant de dépressions post-partum, aux personnes atteintes d’obésité avant et après une chirurgie bariatrique, aux patients chroniques (dialyse, cancer, soins palliatifs) et aux personnes âgées le nécessitant.

« Le partenariat avec Doctoconsult va nous permettre de mieux accompagner certains nos patients en facilitant l’accès à la prise en charge en psychiatrie sur tout le territoire. Il répond également à notre stratégie d’innovation, en accélérant le développement d’une start-up française grâce à la coopération avec nos établissements »
 explique Thierry Chiche, Président exécutif d’Elsan

 
Doctoconsult rejoint par ailleurs l’Accélérateur Healthtech de Bpifrance Le Hub dont l’objectif est de multiplier les opportunités de partenariats commerciaux ou capitalistiques. « De nombreux patients atteints de maladies psychiatriques font face à de lourds échecs thérapeutiques, car la phase de diagnostic est souvent longue, tout comme le suivi entre deux consultations. La solution complète proposée par Doctoconsult, associant la visioconsultation à la thérapie digitale, réduit les risques que le patient décroche »
estime Chahra Louafi, Directrice du fonds Patient Autonome de Bpifrance

« C’est un privilège de compter des partenaires aussi compétents et complémentaires pour nous accompagner dans cette phase importante de notre histoire. Nous allons avoir les moyens pour développer une solution de médecine 4P : prédictive, préventive, personnalisée et participative »
conclut Fanny Jacq, cofondatrice et Présidente de Doctoconsult


[1] Source : Fondation Falret : http://www.fondation-falret.org/
[2] Source : Rapport de la Cour des Comptes, Décembre 2011, L’organisation des soins psychiatriques : les effets du plan Psychiatrie et santé mentale (2005-2010)