Concours d’innovation – Programme d’investissements d’avenir
89 lauréats pour encourager l’innovation dans les PME et start-up

Les ministres de la Transition écologique et solidaire, de l’Économie et des Finances, de l’Agriculture et de l’Alimentation, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Secrétaire général pour l’investissement, le Président de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), le Directeur général de Bpifrance et le Président de FranceAgriMer annoncent aujourd’hui les 89 lauréats de la première vague du « Concours d’innovation », dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir. Ce concours, lancé en décembre 2017, vise à soutenir des projets innovants portés par des PME et start-ups, et à favoriser l’émergence de champions français d’envergure mondiale.
La deuxième vague du concours est ouverte entre le 9 juillet 2018 et le 9 octobre 2018.
 
Des projets pour dynamiser l’économie française
 
Le « Concours d’innovation » permet la sélection de projets au potentiel particulièrement fort pour l’économie française, et portés par des PME et des start-ups. Les lauréats se voient proposer un cofinancement de leurs projets de recherche, développement et innovation, dont les coûts totaux se situent entre 600 000 et 5 millions d’euros. Ils doivent contribuer à accélérer le développement et la mise sur le marché de solutions et technologies innovantes. Le Concours, ainsi que ses thématiques, sont renouvelés tous les six mois.
 
 
Les lauréats de la première vague du « Concours d’innovation »
Les 46 projets retenus dans les 4 thématiques opérées par l’ADEME sur cette première vague sont en cohérence avec le plan climat du gouvernement, et doivent permettre d’accélérer la transition écologique : transport et mobilité durable, agriculture innovante, écosystèmes terrestres, aquatiques et marins, énergies renouvelables, stockage et systèmes énergétiques.
 
40 projets ont été retenus par Bpifrance sur les thématiques : numérique, santé, sécurité et cybersécurité et French Fab[1]. Ces thématiques ont été choisies en cohérence avec la feuille de route présentée par le gouvernement le 20 novembre dernier lors du Conseil national de l’industrie, avec pour ambition de renforcer l’innovation et d’accompagner la transformation de notre tissu industriel.
Les 3 projets retenus par FranceAgriMer sur la thématique alimentation intelligente concernent le développement de nouveaux équipements et solutions numériques afin de gagner en compétitivité tout en alliant performance économique, environnementale et sociale.
 
 
La deuxième vague du « Concours d’innovation » est lancée !
 
La deuxième vague du « Concours d’innovation » est ouverte du 9 juillet 2018 au 9 octobre 2018. Dans le respect des règles européennes, le Programme d’investissements d’avenir interviendra sous la forme de subventions et d’avances remboursables.
 

  • 4 thématiques sont opérées par l’ADEME :

Performance environnementale des bâtiments (nouveaux produits et services visant la réduction de l’empreinte environnementale et énergétique des bâtiments et des coûts de construction, la généralisation de la modélisation des données et des nouvelles technologies, la diversification des ressources, l’intégration des énergies renouvelables, la recyclabilité et l’éco conception des matériaux, l’amélioration de la collecte à la valorisation des déchets, la densification de l’espace urbain)
Industrie, agriculture et sylviculture éco-efficientes (filières industrielles qui mettent en œuvre des technologies et organisations innovantes, génératrices d’activité économique pérenne avec des actions concourant à une amélioration des performances environnementales, ciblant des modes de productions sobres en énergie et en intrants) 
Economie circulaire (nouveaux produits, biens et services, nouvelles solutions technologiques et organisationnelles pour gagner en compétitivité coût et hors coût et allier performance économique, environnementale et sociale au sein de l’entreprise)
Expositions chroniques et risques sanitaires (solutions permettant la caractérisation de la contamination environnementale et des expositions résultantes, la réduction des rejets à la source et le traitement des pollutions anthropiques : industrielle, agricole, domestique, liées aux transports…).
 
Dépôt des projets sur https://appelsaprojets.ademe.fr/
 
 

  • 4 thématiques sont opérées par Bpifrance :

Numérique (identifier et soutenir des projets présentant des avancées significatives en intelligence artificielle, blockchain, internet des objets, simulation, modélisation, imagerie 3D, réalité augmentée et réalité virtuelle, tout en offrant de très fortes perspectives de marchés)
Santé (outils de dépistage et de diagnostic intégrant des résultats d’analyse d’échantillons biologiques prélevés sur le patient et/ou des images fonctionnelles ou anatomiques (structurales) réalisées sur le patient)
 
Espace (développement d’une offre industrielle française compétitive dans le domaine des nanosatellites par des innovations technologiques, des innovations dans les procédés de fabrication et par des approches système en rupture pour la gestion de constellations de nanosatellites, et démonstrateurs de nouveaux services applicatifs utilisant des données spatiales pour la société et l’économie)
 
Société inclusive (solutions innovantes permettant l’adaptation des logements, mise en place d’outils, d’espaces recréant du liant ou de la mixité sociale, fourniture de services ou de bouquets de solutions innovants, solutions de surveillance quotidienne et diagnostics rapides, solutions permettant de faciliter le déplacement individuel et collectif notamment dans les domaines du vieillissement et du handicap)
Dépôt des projets sur https://extranet.bpifrance.fr/projets-innovants-collaboratifs/
 

  • 1 thématique est opérée par FranceAgriMer :

Alimentation intelligente : création de nouveaux produits et ingrédients alimentaires ainsi que des services associés tels que :

  • prébiotiques, probiotiques, aliments fermentés, aliments riches en protéines utilisant de nouvelles technologies d’extraction, de nouvelles formulations et de nouvelles ressources (végétales, animales, algues, insectes…), produits innovants destinés à une alimentation spécifique ;
  • solutions de contrôle en ligne pour limiter les risques physiques, chimiques et microbiologiques, réduire les pertes, suivre la qualité et l’efficience des procédés et renforcer la confiance du consommateur, dont les technologies numériques et les outils d’aide à la décision ;
  • solutions et procédés technologiques innovants pour la production, la transformation (notamment de produits de l’agriculture biologique), la sécurité, la traçabilité, la conservation et la commercialisation en lien avec la Foodtech, dont le partage et l’interopérabilité des données dans la supply chain,
  • emballages plus performants : nouveaux matériaux, emballages actifs et/ou intelligents…

Dépôt des projets sur https://portailweb.franceagrimer.fr/
 
Pour aller plus loin :
 


[1] Lancée le 2 octobre 2017 par le Ministre de l’Economie et des Finances, la French Fab est l’étendard d’une industrie française innovante et dynamique. Elle a pour objectif de fédérer les entreprises de toutes tailles (PME, ETI, grands groupes industriels) autour des valeurs communes de l’industrie du futur : innovation, excellence, numérique, nouveaux modèles d’affaires et moyens de production, nouvelles compétences et nouvelles organisations du travail.