Bpifrance dresse le bilan de la commercialisation du fonds Bpifrance Entreprises 1, qui sera intégralement souscrit fin juin, soulignant ainsi l’appétit des particuliers non professionnels pour le capital investissement

Paris – le 24 juin 2021. Le 1er octobre dernier, Bpifrance lançait la campagne de commercialisation du fonds Bpifrance Entreprises 1 (BE1), à travers une plateforme numérique, et élargissait en janvier 2021 à des réseaux commercialisateurs diversifiés. En seulement neuf mois, le premier fonds de capital investissement destiné à des investisseurs non-professionnels, avec un ticket d’entrée de 5 000 euros et ayant une stratégie d’investissement centrée principalement sur la France a été entièrement déployé. Sa période de souscription sera clôturée trois mois avant l’échéance initiale du 30 septembre 2021. La collecte ferme s’élèvera à quasiment 95 millions d’euros, soit le niveau maximum prévu.
 
Face à l’engouement suscité par BE1, Bpifrance dresse aujourd’hui un bilan de cette commercialisation éclair et analyse les facteurs clefs qui ont permis à un produit sans équivalent sur le marché, d’acter l’intérêt des particuliers pour l’investissement dans les entreprises non cotées, en dehors de tout dispositif d’incitation fiscale.
 
Pour Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance : « En innovant avec la création d’un fonds d’investissement conçu pour le grand-public, Bpifrance a permis à des particuliers d’accéder de manière inédite aux qualités intrinsèques d’une solution jusqu’alors réservée aux investisseurs professionnels, et de bénéficier de la sélection réalisée par Bpifrance. Le succès de la levée de cette première génération de fonds témoigne de l’engouement des particuliers pour le financement des entreprises françaises non cotées et appelle à la mise sur le marché prochaine d’un fonds successeur. »
 
A l’origine du succès de la levée, les qualités intrinsèques d’une solution inédite sur le marché :
 
Avec le fonds BE1, les particuliers accédaient pour la première fois à un fonds d’investissement permettant de financer directement l’économie réelle et productive pour un ticket d’entrée débutant à 5 000 euros, soit dix fois moins élevé que les montants habituellement en vigueur pour des produits équivalents réservés à des investisseurs professionnels. Par construction, le fonds BE1 offrait également une grande diversification permettant de mitiger le risque de marché, bien que le produit présente un risque de perte en capital2, au travers d’un portefeuille déjà constitué :
  • 1 500 entreprises sous-jacentes (dont 80% d’ETI, PME et startups françaises),
  • à travers 145 fonds sous-jacents gérés par environ 80 sociétés de gestion,
  • souscrits par Bpifrance sur une période de plus de 10 ans entre 2005 et 2016.
 
Son profil de performance et de liquidité le rend compatible, selon Bpifrance, avec des distributions régulières (dès la première année) et son horizon de maturité de six ans (prorogeable d’un an), était nettement plus court que celui des fonds similaires de capital investissement qui s’étendent généralement sur des périodes de 10 ans ou plus.
Le fonds, dont plus de 80% du capital était déjà déployé au moment de son lancement au 1er octobre 2020 a permis aux particuliers investisseurs de « mettre au travail » leur argent dès le premier jour de souscription.
 
Une stratégie de distribution multicanale pour aller à la rencontre des français :
 
La plateforme digitale de souscription, sans intermédiaire financier, a contribué de manière déterminante au succès de la campagne de commercialisation, avec plus de 20 M€ collectés.
Elle a incarné la proximité pour les particuliers, en offrant une vitrine digitale au fonds et a reçu plus de 100.000 visiteurs uniques. La plateforme a parfaitement lancé et soutenu la collecte sur BE1 et a ainsi contribué à sa notoriété, permettant de générer un effet d’entrainement sur les autres réseaux commercialisateurs mobilisés à partir du mois de janvier 2021.
 
Environ la moitié des particuliers ayant eu recours à la plateforme digitale de souscription ont investi le ticket d’entrée de 5 000 euros. Près de deux tiers des souscripteurs de la plateforme ont réalisé leur premier investissement dans le capital investissement avec BE1. L’âge moyen du souscripteur sur la plateforme est de 49 ans.
 
En complément de la distribution par le canal digital, quatre canaux de commercialisation ont également contribué au succès du produit, permettant de toucher des cibles complémentaires : les compagnies d’assurance et les réseaux bancaires partenaires (Sogecap / SG Private Banking, Cardif / BNP Paribas, Generali, Axa, Spirica), les gestionnaires d’épargne retraite (EPSOR, EPSENS), ainsi que diverses plateformes de Conseillers en Gestion de Patrimoine de notre partenaire 123-IM. BE1 a notamment été distribué comme unité de compte dans les contrats d’assurance-vie et de capitalisation, et l’Epargne retraite (PER).
 

1 Bpifrance Entreprises 1 est un fonds commun de placement à risques (FCPR)
2 Le fonds étant un FCPR sans garantie en capital, il présente en effet un risque de perte de tout ou partie du capital investi