UroMems réunit 16 millions d’euros pour financer le lancement de ses études cliniques 

La société grenobloise développe un dispositif médical implantable actif qui permet de compenser l’insuffisance sphinctérienne pour traiter les patients souffrant d’incontinence urinaire d’effort.

Grenoble, le 20 mai 2020 – UroMems, fabricant du premier dispositif mécatronique implantable pour le traitement de l’incontinence urinaire d’effort (eAUS), a annoncé aujourd’hui un nouveau tour de table de 16 millions d’euros complété par un financement non dilutif.
Cette nouvelle levée de fonds a été mené par Hil-Invent GmbH, avec le co-investisseur Financière Arbevel. Les investisseurs historiques d’UroMems, dont Wellington Partners, le fonds FABS du Programme d’investissements d’avenir (PIA) géré pour le compte de l’Etat par Bpifrance, Cita Investissement, Supernova Invest et btov Partners ont également participé à ce financement, ainsi que les fondateurs de la société. Le financement de la dette a été assuré par un syndicat comprenant Bpifrance, BNP Paribas, la Caisse d’Epargne, le Crédit Agricole et la Banque Populaire.

Cette nouvelle opération permettra de financer l’achèvement des études précliniques en cours et le lancement du premier essai clinique chez des patients souffrant d’incontinence urinaire d’effort (IUE) causée par une insuffisance sphinctérienne.

Le Dr Friedrich Hillebrand et le Dr Louis Geslin rejoignent le conseil de surveillance dans le cadre de cette nouvelle levée de fonds.

L’eAUS est un dispositif médical implantable actif qui compense l’insuffisance sphinctérienne chez les patients souffrant d’IUE. Protégé par plus de 80 brevets, ce dispositif est basé sur les dernières technologies en matière de systèmes intelligents et de logiciels embarqués. »Nous avons pu accomplir un travail considérable avec le financement de notre série A, qui a été réalisé en 2016″, a déclaré Hamid Lamraoui, président et co-fondateur d’UroMems. « Ce capital nous a permis d’achever le développement du dispositif eAUS et la mise en place de tous les processus de fabrication nécessaires pour le lancement de l’évaluation clinique de notre technologie. Ce financement supplémentaire nous permettra d’entamer la première phase de notre programme de développement clinique. Nous sommes extrêmement reconnaissants du soutien de Hil-Invent et de Financière Arbevel, ainsi que de la confiance continue de nos investisseurs de la série A ».

Le Pr Pierre Mozer, co-fondateur de UroMems et chirurgien urologue à la Pitié Salpêtrière a ajouté : « L’incontinence urinaire d’effort est un handicap très répandu. Cela a un impact majeur sur la qualité de vie des patients et est actuellement traitée par des produits qui n’ont pas connu de progrès significatifs depuis plusieurs décennies. Nos études pré-cliniques ont été très concluantes et nous permettent de démarrer prochainement nos essais cliniques. »
Selon la National Association for Incontinence, environ 200 millions de patients souffrent d’incontinence dans le monde. Parmi elles, 75 à 80 % sont des femmes et la majorité d’entre elles souffrent d’IUE. Le produit d’UroMems vise à répondre à un besoin majeur non satisfait sur un marché estimé à plus 2 milliards de dollars par an.

Dans le cadre de ce financement, Friedrich Hillebrand, PhD, président de Hil-Invent et Louis Geslin, PhD, gestionnaire de portefeuille de capital-investissement chez Financière Arbevel, ont rejoint le conseil de surveillance de la société.

Le Dr Hillebrand a plus de 40 ans d’expérience dans l’industrie pharmaceutique, couvrant un large éventail de disciplines, notamment la recherche et le développement, la production et la qualité, le développement commercial, le marketing et les ventes. En plus de son rôle chez Hil-Invent, il est actuellement président d’EVER Pharma. Auparavant, il a été PDG d’EBEWE Pharma, où il a participé à plusieurs opérations de fusions-acquisitions importantes, dont notamment la vente de l’activité oncologie d’EBEWE à Novartis pour 1,2 milliard de dollars. Il a obtenu son doctorat en chimie à l’université technique de Vienne.

Le Dr Geslin a rejoint Financière Arbevel en 2016, où il a occupé le poste d’analyste actions sur le secteur santé. Il co-gère depuis 2018 le fonds non-coté Arbevel Life Sciences Crossover I. Le Dr Geslin a démarré sa carrière dans le secteur hospitalier (Hôpital Timone, Institut Paoli-Calmettes) puis en fonds de capital-risque (Seventure Partners, Advent Life Sciences, Bpifrance). Il siège actuellement au conseil d’administration des sociétés NG Biotech et Imactis. Il est titulaire d’un doctorat en pharmacie et diplômé du programme Grande École de l’ESSEC.
« Nous avons été impressionnés par la qualité du dispositif et son potentiel à répondre à un besoin majeur non satisfait, tant chez les patients que chez les chirurgiens » a déclaré le Dr Hillebrand. « UroMems est géré par une équipe d’ingénieurs, d’experts en technologie médicale et d’entrepreneurs hautement qualifiés qui ont amené le dispositif à la maturité industrielle. Le fait que l’entreprise dispose de sa propre capacité de production à l’échelle est un avantage concurrentiel significatif et constitue un élément majeur dans sa stratégie de mise sur le marché ».

« Je me réjouis que Hil-Invent et Financière Arbevel nous rejoignent pour renforcer les moyens de développement d’UroMems » ajoute le Dr Rainer Strohmenger, Managing Partner de Wellington Partners. « La société a franchi des étapes clés depuis le précédent tour de table, renforçant notre conviction dans les capacités d’UroMems à adresser avec un fort impact le marché de l’incontinence urinaire d’effort au potentiel considérable. »

Une fois sur le marché, le produit d’UroMems visera à répondre à un besoin majeur encore insatisfait sur un marché estimé à plus de 2 milliards de dollars par an. Ce dispositif est un sphincter urinaire artificiel intelligent conçu pour surmonter les limites des solutions actuelles en optimisant la sécurité et la performance, la qualité de vie du patient et l’usage par le chirurgien.