Plan d’investissement pour l’Europe: le Fonds européen d’investissement a garanti 2 milliards de prêts à l’innovation accordés par Bpifrance

Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance et Pier-Luigi Gilibert, directeur général du Fonds européen d’investissement (FEI) ont signé aujourd’hui en présence de Pierre Moscovici (commissaire européen en charge des affaires économiques, de la fiscalité et des douanes) et Ambroise Fayolle (vice-président de la Banque européenne d’investissement) un quatrième accord de garantie financière entre les deux institutions.
 
Le FEI, filiale du groupe BEI, garantira à hauteur de 50% les nouveaux prêts accordés par Bpifrance aux sociétés innovantes et aux start-up. La garantie du FEI, dans le cadre du programme européen Innovfin pour les PME, s’élèvera à 300 millions d’euros pour un montant total de prêts qui pourra atteindre 600 millions d’euros. Cette garantie est ensuite soutenue par le Fonds européen pour les investissements stratégiques, EFSI, le cœur du Plan Juncker, afin de permettre au groupe de la Banque européenne d’investissement de soutenir d’autres projets – parfois plus risqués.
 
Dans le détail, le FEI garantira :
 

  • 200 millions d’euros pour le financement de l’innovation des PME (prêts à l’innovation « PI FEI »). Ces prêts permettent d’accompagner les PME et ETI venant de finaliser un projet de R&D, en finançant les dépenses immatérielles liées au lancement industriel et commercial des innovations développées (produit, procédé ou service), sous forme de prêt à taux réduit par un partage du risque auprès du Fonds Européen d’Investissement (FEI) de la BEI.

 

  • 100 millions d’euros pour le financement de l’amorçage des start-up (prêts amorçage « PA FEI »). Ces prêts visent à accompagner les start-up dans la préparation ou la réalisation d’une levée de fonds, en renforçant leur trésorerie par un financement sous forme de prêt de développement, permettant d’accompagner leur développement et leur croissance.  

 
Ces prêts sont accordés à des sociétés qui ont déjà validé un projet et une démarche d’innovation et qui abordent une nouvelle étape de leur développement, à travers un lancement industriel ou commercial, ou une levée de fonds. Ils peuvent donc s’inscrire dans le prolongement des outils de financement que propose Bpifrance aux start-ups et PME à des stades plus précoces de leur développement (à travers notamment des aides à l’innovation ou des avances remboursables).  
 
Il s’agit là de la quatrième opération de garantie signée entre le FEI et Bpifrance depuis 2015. Lors des trois premières opérations, le FEI a garanti pour 1,4 milliards d’euros de prêts. Avec les nouvelles garanties apportées aujourd’hui, le FEI se sera engagé au total à couvrir – à hauteur de 50% – 2 milliards d’euros de prêts accordés par Bpifrance.
 
L’accord entre les deux institutions a été signé à l’occasion de la conférence annuelle organisée par le groupe BEI « Investir dans l’Europe de demain », ouverte par Pierre Moscovici et Nicolas Dufourcq.
 
De nombreuses entreprises et collectivités sont venues témoigner de l’importance du rôle de l’Europe et de sa banque publique, la BEI, dans le financement de l’innovation et de la transition écologique. A l’issue de cette conférence un club de partenaires a été lancé, regroupant tous les bénéficiaires de prêts de la BEI et de sa filiale FEI, fiers d’avoir vu leurs investissements financés par la banque de l’Union Européenne.  
 
Pierre Moscovici, commissaire européen pour les affaires économiques et financières, la fiscalité et les douanes, a déclaré : « Avec 238 000 startups et PME bénéficiant de financements, la France fait partie des premiers pays européens soutenus par le plan Juncker. Je me réjouis de la signature de ce quatrième accord entre le groupe BEI et Bpifrance dans le cadre du plan Juncker, portant à 2 milliards d’euros l’enveloppe disponible pour les entreprises françaises innovantes éligibles au soutien de Bpifrance. Ces nouveaux financements soutiendront la croissance et la création d’emploi dans tous les territoires français. »
 
Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance, a déclaré : « Nous sommes très heureux de poursuivre, avec le soutien du FEI, notre travail en profondeur au service du financement de l’innovation des PME et ETI et de l’amorçage des start-up. La réussite indéniable de notre partenariat illustre à quel point l’Europe peut jouer un rôle moteur dans le soutien à l’émergence de start-up et de PME d’avenir.» 
 
« Le financement de l’innovation est l’une des priorités de la banque de l’union européenne et sa filiale, le FEI, a rappelé Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. Garantir les prêts de Bpifrance grâce au plan Juncker, comme nous le faisons, permet de financer des projets plus risqués en plus grand nombre, qui sont porteurs d’avenir pour les entreprises françaises ».
 
« La reconduite pour la quatrième fois de notre partenariat avec Bpifrance témoigne de la solidité de nos relations et du succès des précédentes opérations, a expliqué Pier-Luigi Gilibert, directeur général du FEI. Nous sommes fiers de pouvoir accompagner ainsi Bpifrance qui est le partenaire privilégié en France des entreprises innovantes ».