Les industries culturelles et créatives : servir la « French Touch »