Le fonds French Tech Accélération géré par Bpifrance accompagne Entrepreneur First afin d’aider les meilleurs talents techniques et scientifiques français à lancer leur startup 

Cet investissement vient renforcer le fonds géré par Entrepreneur First (EF), qui a annoncé en février 2019 un premier tour de table de 115 millions de dollars. Il permettra à EF d’investir dans près de 350 talents en France.
En moins d’un an de présence en France, le bureau parisien d’Entrepreneur First a déjà accueilli et financé 110 entrepreneurs et a contribué à créer 18 nouvelles startups “deep tech” françaises.
 

Paris, le 16 octobre 2019 Entrepreneur First (“EF”) annonce la participation du Fonds French Tech Accélération géré par Bpifrance dans le cadre  du Programme d’investissements d’avenir. 
 
Un concept innovant
 
Entrepreneur First est la seule structure en France à proposer un modèle d’investissement dans les talents. La majorité des programmes d’incubation ou d’accélération est focalisée sur des équipes, des idées et des projets existants. EF investit plus en amont et mise sur une sélection rigoureuse de talents ambitieux qui ont envie d’entreprendre, avant même d’avoir  un cofondateur, une idée ou un projet. Le programme a vocation à supprimer certaines des barrières à l’entrepreneuriat, afin d’encourager ces talents à entreprendre, en les aidant à trouver un cofondateur, générer une idée et lancer leur startup, tout en recevant un financement.
 
EF a déjà aidé plus de 1.200 talents à créer plus de 200 startups dans le monde, pour une valorisation totale supérieure à 1,6 milliard de dollars. L’une de ces startups, Magic Pony Technology, a été revendue à Twitter pour 150 millions de dollars, 18 mois seulement après la rencontre des fondateurs au sein du programme EF à Londres.
 
Un processus structuré pour industrialiser la création de startups “deep tech”, porteuses de technologies de rupture
 
Depuis 2011, et au sein de ses 6 bureaux internationaux (Londres, Berlin et Paris en Europe, Singapour, Bangalore et Hong Kong en Asie), l’équipe Entrepreneur First a développé et affiné une méthodologie unique et particulièrement efficace pour former des projets, catalyser l’expertise de ses talents afin de générer des idées innovantes et lancer des startups ambitieuses ayant vocation à résoudre des problèmes majeurs.
 
Entrepreneur First se focalise sur la création de startups porteuses de technologies de rupture, qu’on appelle également « deep tech ». Tous les projets créés dans le cadre du programme Entrepreneur First ont une forte composante technologique,  et ont le potentiel d’avoir un impact majeur. A date, près de 50% des candidats qui rejoignent le programme sont détenteurs d’un doctorat dans un domaine technique ou scientifique leur conférant ainsi une capacité unique à oeuvrer à la commercialisation des technologies sur lesquelles ils ont pu travailler. En France, EF a déjà développé des partenariats avec plusieurs universités, grandes écoles et centres de recherche français, afin d’accompagner la transition des jeunes chercheurs du milieu académique vers l’entrepreneuriat.
 
Le succès en France
 
En moins d’un an de présence en France, le bureau parisien d’Entrepreneur First a déjà accueilli et financé 110 entrepreneurs, et a contribué à créer et à investir dans 18 startups françaises, qui suscitent un vif intérêt de la part des investisseurs européens.
 
Ces projets incluent Blazar (plateforme de machine learning permettant de prédire les résultats de traitements d’immunothérapie contre le cancer), Deltablock (infrastructure assurant la liquidité des marché de capitaux dédiés aux actifs digitaux), Flowlity (optimisation de la chaîne logistique utilisant l’intelligence artificielle pour réduire les stocks, en connectant fournisseurs et clients), Leakmited (localisation de fuites dans les réseaux d’eau souterrains grâce à l’analyse d’images satellites), Omini (biocapteurs portables assurant une mesure immédiate de certains biomarqueurs, remplaçant ainsi des analyses de biologie médicale en laboratoire), PacketAI (détection et résolution d’incidents informatiques pour fournisseurs de services en réseau), Qantev (optimisation intelligente des remboursements de complémentaires santés), Squaremind (dispositif innovant oncologie, à la croisée de l’intelligence artificielle et de la robotique) et Upstride (amplification de la performance des algorithmes d’intelligence artificielle utilisant 10 fois moins de données).
 
Entrepreneur First a annoncé, en février 2019, un premier tour de table de 115 millions de dollars pour son fonds. À l’échelle mondiale, ce fonds va permettre à Entrepreneur First d’investir dans 2.000 nouveaux talents sur les 3 prochaines années en Europe et en Asie, dont près de 350 en France.
 
Le fonds French Tech Accélération accompagne la montée en puissance d’Entrepreneur First en France
 
Le fonds French Tech Accélération, géré par Bpifrance, est doté de 200 millions d’euros dans le cadre du Programme d’Investissements d’avenir. Créé dans le cadre de l’action publique French Tech, il a pour objectif de favoriser, par ses investissements, le développement de structures d’accélération de start-up (accélérateur, start-up studio, fonds d’investissement d’accélération …).
 
Matt Clifford, Co-fondateur d’Entrepreneur First : “Ce que les personnes les plus ambitieuses choisissent de faire de leur vie a un impact profond sur la société. Notre mission chez Entrepreneur First est de trouver et d’inciter les meilleurs talents à se lancer afin de réaliser leur potentiel et de maximiser l’empreinte qu’ils vont laisser. Alors que nous poursuivons notre expansion à l’échelle internationale, le soutien du fonds FTA nous permet d’ancrer davantage notre modèle disruptif en France pour contribuer de manière significative à la création de la prochaine génération d’entreprises françaises d’envergure mondiale. »
 
Coralie Chaufour, Directrice Générale d’Entrepreneur First France : “La France bénéficie d’un incroyable vivier de talents scientifiques et ses grandes écoles, universités et centres de recherche sont à la pointe du développement de nombreuses innovations technologiques de rupture. EF a vocation à bâtir davantage de ponts entre le monde de la recherche et l’entrepreneuriat en poussant nos talents à se lancer, avec une ambition dépassant les frontières nationales. En France, nous avons la chance de bénéficier d’un écosystème très favorable pour le développement de nos startups, notamment grâce au soutien d’acteurs comme Bpifrance et d’initiatives gouvernementales comme le fonds FTA.”
 
Benjamin Paternot, Directeur exécutif Fonds de fonds de Bpifrance: “Nous sommes très enthousiastes à l’idée d’accompagner Entrepreneur First dans la levée de son fonds. Grâce à un ADN nativement international, le programme d’accélération d’Entrepreuneur First va permettre de stimuler l’esprit entrepreneurial des talents français et d’attirer en France des talents étrangers et  générer ainsi un flux d’affaires de technologies Deeptech dans l’écosystème, en créant de nouvelles start-ups, notamment issues de la recherche française.”