Bpifrance renforce son soutien à Dynacure à l’occasion d’un refinancement de Série C de 50 millions d’euros 

Strasbourg (Grand Est), le 02 avril 2020 – Bpifrance poursuit son engagement fort auprès de Dynacure, une société de biotechnologie strasbourgeoise spécialisée dans le développement de traitements innovants pour des patients atteints de maladies orphelines graves et invalidantes, en participant à sa levée de fonds de Série C de 50 millions d’euros. Ce nouveau tour de financement voit l’arrivée des fonds américains Perceptive Advisors et Tekla Capital Management ainsi que du fonds Large Venture de Bpifrance au capital de la société aux côtés des actionnaires historiques (Andera Partners, Bpifrance, IdInvest, Kurma Partners, Pontifax) qui participent également à l’opération
 
 
Dynacure a été créée en 2016 pour poursuivre et valoriser les travaux d’une équipe mixte de l’Université de Strasbourg, de l’INSERM et du CNRS qui a notamment décrit et objectivé dans des modèles précliniques le rôle central joué par la protéine Dynamine 2 (DYN2) dans le développement des symptômes de patients atteints de myopathie centronucléaire (MCN). La MCN est une maladie congénitale rare et grave, caractérisée par une faiblesse musculaire profonde et généralisée, progressivement de plus en plus handicapante, voire léthale. Entre 4000 et 5000 patients ont été identifiés en Europe, aux Etat-Unis, au Japon et en Australie.
 
DYN101, le principal candidat-médicament de la société, est un oligonucléotide antisens (ASO) développé en collaboration avec Ionis Pharmaceuticals, leader mondial du domaine et également actionnaire de la société. Un ASO est une courte séquence d’ARN synthétique se liant spécifiquement à un ARN messager naturel cible dans le but de l’inactiver et donc de réduire l’expression de la protéine correspondante. En modulant grâce à DYN101 la synthèse de DYN2 chez les patients atteints de MCN, Dynacure espère obtenir une amélioration significative du tableau clinique chez les patients traités.
 
Les fonds levés à l’occasion de cette Série C permettront prioritairement à Dynacure de poursuivre son premier essai clinique en cours chez des patients adultes et de l’étendre dans un deuxième temps à des sujets pédiatriques. Cette étude (UNITE-CNM) a inclus son premier patient le 5 mars 2020, marquant le franchissement d’une étape majeure dans les avancées des travaux de la société.
 
Laurent Higueret, Directeur d’investissement du fonds Large Venture de Bpifrance : “Nous sommes très fiers par cet investissement de nous associer aux projets très ambitieux de Dynacure visant à offrir une option thérapeutique à des patients atteints de myopathie centronucléaire pour lequels il n’existe aucun traitement disponible à ce jour et ce par l’intermédiaire d’une thérapie antisens particulièrement innovante. Nous sommes par ailleurs très heureux de nous associer à un syndicat d’investisseurs international et prestigieux à même de soutenir pleinement la société dans ses développements futurs”
Stéphane van Rooijen, Président de Dynacure : “L’arrivée du fonds Large Venture au capital de Dynacure est un nouveau signe fort de l’implication de Bpifrance dans la société qui nous soutient déjà par ailleurs depuis 2017 par l’intermédiaire des fonds Biothérapies Innovantes et Maladies Rares et Accélération Biotech Santé.”
 
 
Intervenants Bpifrance Investissement :
Fonds Biothérapies Innovantes et Maladies Rares et Accélération Biotech Santé : Laurent Arthaud, Directeur du Pôle Sciences de la vie ; Benoit Barteau, Directeur de participations
Fonds Large Venture :
Maïlys Ferrère, Directrice du fonds ; Laurent Higueret, Directeur d’investissement ; Audrey Cacaly, Chargée d’affaires
Juridique : Sophie Paquin, Directrice