Agronutris : 100 millions d’euros pour industrialiser sa production de protéines à base d’insectes

Toulouse (France), le 30 septembre 2021 – Agronutris, première société de biotechnologie française spécialisée dans l’élevage et la transformation d’insectes pour l’alimentation, annonce une levée de 100 millions d’euros, dont 50 millions en fonds propres notamment auprès du fonds SPI « Société de Projets Industriels », géré pour le compte de l’Etat par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir, et Mirova, l’affilié de Natixis Investment Managers dédié à l’investissement durable. Cette opération va permettre à la société de déployer à Rethel (Ardennes) d’ici fin 2022 sa première unité industrielle et de financer l’implantation d’un deuxième site de plus grande envergure.

Acteur à la pointe d’un secteur clé pour l’humanité, appelé à connaître un développement accéléré dans les années à venir, Agronutris a réuni pour ce tour de table des acteurs engagés et complémentaires, capables d’accompagner l’entreprise sur la durée à différents niveaux :

  • 50% en fonds propres, souscrits par le fonds SPI « Société de Projets Industriels » géré par Bpifrance, lead de cette opération, Mirova, Groupe Nutergia, Crédit Agricole Nord-Est et le business angel Bertrand Jelensperger ;
  • 40% en dette long-terme auprès des Caisses d’Epargne Grand-Est, Haut de France et Midi-Pyrénées, du CIC et du Crédit Coopératif ; et auprès d’un grand groupe industriel énergétique ;
  • 10 % en subvention apportés par l’Etat dans le cadre du plan France Relance (8 M€) et par la région Grand-Est.
 
Pour Mehdi Berrada, co-fondateur et Président d’Agronutris : « Je remercie l’ensemble de nos partenaires pour leur soutien dans cette étape majeure de notre développement. Ils partagent notre ambition de contribuer à l’émergence d’un nouveau monde en inventant à la fois des solutions innovantes face aux grands défis de l’humanité et des formes d’organisation nouvelles basées sur la liberté, la démocratie et la gouvernance partagée. »

Cédric Auriol, co-fondateur et Directeur général d’Agronutris, ajoute : « Cette levée de fonds nous donne les moyens d’entamer une nouvelle étape de notre développement, mais c’est aussi une reconnaissance du chemin parcouru par l’entreprise ces 10 dernières années. Elle ponctue une année très faste pour Agronutris où nous avons notamment été la première entreprise autorisée en Europe à commercialiser des insectes en alimentation humaine. »

 
Chloé Schiaffino, Directrice d’investissements au sein du fonds Spi : « Nous sommes fiers d’accompagner le développement d’Agronutris qui ambitionne d’offrir une réponse durable et responsable à la production de protéines, enjeu majeur de notre époque. Avec l’objectif de construction de deux usines ce projet industriel raisonné offre un potentiel de plus de 200 emplois en France et s’inscrit parfaitement dans la raison d’être du fonds SPI. ».

Pour Marc Romano, Directeur du Private Equity à impact chez Mirova : « Si la contribution d’Agronutris à la préservation de l’environnement est évidente, nous avons aussi trouvé dans cette entreprise unique en son genre un modèle de gouvernance partagée très innovant sur le plan social, en parfaite résonance avec nos critères d’investissement ESG[1] . Compte-tenu du chemin accompli et du potentiel avéré de cette entreprise, le modèle a fait ses preuves et Mirova est fier de contribuer à son développement futur ».

Claude Lagarde Président du Groupe Nutergia International et Antoine Lagarde, DG du Laboratoire Nutergia concluent : « Le Groupe Nutergia, précurseur en santé naturelle et leader sur le marché des compléments nutritionnels vendus en pharmacie, s’engage pour l’alimentation de demain auprès d’Agronutris. La qualité de leurs travaux de recherche, leur vision durable et leur mission de nourrir sainement la planète, nous ont convaincus de devenir partenaires. »
 
Une entreprise à la pointe de son secteur
Agronutris est une des entreprises les plus avancées du secteur de l’élevage et de la transformation d’insectes en protéines, considéré par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) comme une des solutions les plus prometteuses aux défis de l’alimentation[2]. Précurseur en Europe, Agronutris réunit à la fois des équipes expérimentées en R&D et en agro-industrie : cette combinaison de talents a permis à l’entreprise d’atteindre aujourd’hui le stade industriel. Agronutris est la seule entreprise en France à avoir élevé de manière systémique 3 espèces : le grillon, le ver de farine (Tenebrio Molitor) et la mouche soldat noire (Hermetia Illucens ou Black Soldier Fly). Elle est aussi la seule entreprise à avoir obtenu l’autorisation de commercialiser des insectes en alimentation humaine[3]. Les premières productions du site industriel porteront sur l’élevage et la transformation de la mouche soldat noire, à destination des marchés de l’aquaculture et du petfood.

Un modèle d’économie circulaire au cœur de l’Europe
Le site de Rethel, dans les Ardennes, est implanté à un carrefour de l’Europe dans une région proche des frontières belges et allemandes. L’implantation est surtout motivée par la présence de nombreux gisements d’intrants, sous-produits et co-produits de l’agro-industrie, qui servent à nourrir les insectes élevés dans l’usine. En plus des farines et huiles à valeur ajoutée résultant du procédé exclusif de fabrication, les résidus issus de la production sont transformés en engrais organique, qui va à son tour alimenter les cultures de la région. Ce « retour à la terre » boucle le cycle d’économie circulaire pensé par les équipes d’Agronutris.

9 sites de production à l’horizon 2029
Les deux premiers sites auront une capacité de conversion de 280 000 tonnes par an de bio-résidus de l’agro-industrie agricole et permettront la création de 200 emplois dans le Grand-Est et au centre de recherche situé en Occitanie.
En déployant 9 sites de production à horizon 2029 avec une capacité annuelle cumulée de conversion de 1,5 million de tonnes de bio-résidus, Agronutris entend s’affirmer comme un acteur mondial de 1er plan dans la nutrition durable.

Une organisation émancipatrice
Agronutris innove également dans son mode d’organisation, en plaçant l’Humain au cœur de son fonctionnement et de sa gouvernance.
Agronutris invente au quotidien une organisation disruptive pour en faire :

  • Un espace de sens, de liberté, de confiance où la gouvernance est partagée ;
  • Une aventure collective consciente des autres et de son impact sur son écosystème.
Cela se traduit par exemple par une organisation neuronale sans comité de direction, par des prises de décision démocratiques pour les grands enjeux de l’entreprise, par une gestion collective des rémunérations, par la transparence des salaires, et un partage de la valeur avec des actions gratuites d’un montant égal pour tous les salariés…
 
Conseils
Banque :
Bryan Garnier (Grégoire Revenu, Philippe Le Sann, Mickael Dubourd)
Avocats société :
Goodwin (Anne-Charlotte Rivière, Louis Taslé d’Héliand, Julien Pierre Tannoury)
Simmons & Simmons (Aurélien Jugand, Antoine Venier)
Aktys (Pascal Rousset)
 


[1] Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance
[2] Edible insects – Future prospects for food and feed security, FAO, 2013
[3] Autorisation Novel Food de la Commission Européenne de juin 2021