WeSPRINT lève 3,5 millions d’euros auprès du fonds French Tech Accélération et de Société Générale

                                                                  

Dix-huit mois seulement après la création de WeSPRINT, les cofondateurs Patrick Chekib et Arnaud Laurent ainsi que le collectif d’entrepreneurs associé annoncent une opération de financement d’un montant total de 3,5 millions d’euros pour s’imposer comme un acteur majeur de l’accompagnement de startups dans le Sud de la France.

Ce qu’il faut retenir :

  • 3,5 millions d’euros levés par WeSPRINT avec un duo d’investisseurs principaux :
    • Société Générale à hauteur de 1,2 millions d’euros
    • Le fonds French Tech Accélération géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir pour 1,2 millions d’euros
  • Un objectif de cent participations dans des startups d’ici 2020
  • Dix profils supplémentaires à recruter en 2018 pour compléter l’équipe de quatorze personnes issues de l’écosystème startup
  • Seize mentors entrepreneurs associés dont les entreprises représentent plus de 500 emplois, 400 millions d’euros de chiffre d’affaires et plus de 100 millions d’euros de fonds levés pour plus de 300 millions d’euros de montants de cession cumulés
  • Une ville supplémentaire couverte par WeSPRINT dès 2018 et le renforcement du leadership en Occitanie (Montpellier et Toulouse)

WeSPRINT : un accélérateur de startups créé par des entrepreneurs pour des entrepreneurs  

Le collectif d’entrepreneurs fondateurs de WeSPRINT a réuni dès sa création et sur fonds propres plusieurs centaines de milliers d’euros pour accélérer une vingtaine de startups basées dans le Sud de la France, principalement à Toulouse et Montpellier. Ces dernières ont bénéficié, dans le cadre de programmes sur mesure, de la force de frappe d’une équipe mutualisée de très haut niveau avec des compétences complémentaires (business développement, marketing, communication, levées de fonds) :

« En seulement quelques mois nous avons permis aux startups accélérées de passer d’importants caps de développement. Nous récoltons aujourd’hui les fruits d’un travail considérable effectué par notre équipe et constatons une croissance importante de l’activité, du développement et des levées de fonds » affirme Patrick Chekib, président de WeSPRINT.
« Nous détenons en moyenne entre 3 et 5% de parts dans nos startups avec pour objectif d’effectuer une plus-value de cession à terme. Forts de nos premiers succès, nous sommes très heureux d’accueillir dans cette belle aventure de nouveaux investisseurs qui vont nous permettre de renforcer notre position de leader en Occitanie et de dupliquer notre modèle dans d’autres villes françaises », complète Arnaud Laurent, directeur général de WeSPRINT.

La levée de fonds est réalisée auprès de Société Générale (1,2 millions d’euros), du Fonds French Tech Accélération, géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (1,2 million d’euros), ainsi que de nouveaux business angels (500 000 euros), le restant étant de la dette bancaire (600 000 euros).

WeSPRINT monte en puissance avec le soutien du Fonds French Tech Accélération :

Présente quasiment dès la création de la société, l’équipe Bpifrance en charge du fonds French Tech Accélération (Programme d’Investissements d’Avenir) a accompagné la montée en puissance de WeSPRINT.

« La qualité de l’équipe opérationnelle de WeSPRINT et de son portefeuille de startups, mais également les évolutions de la société au cours de ces derniers mois nous ont permis de confirmer la marque d’intérêt de Bpifrance et du Fonds French Tech Accélération, explique Jonathan Lascar, directeur d’investissement chez Bpifrance. Nous avons été particulièrement séduits par la qualité du réseau de mentors et du programme d’accélération mis en place à Montpellier et Toulouse. Nous sommes très heureux de réaliser ce quatorzième investissement dans un acteur du Sud de la France où nous n’avions pas encore déployé notre capacité d’investissement ».

WeSPRINT : premier investissement de Société Générale dans un accélérateur français :

Société Générale accompagne 2000 startups en France, dont 200 pépites1. La banque a noué des relations fortes avec l’écosystème en s’appuyant notamment sur ses 150 conseillers référents mais également sur une communauté interne d’experts, spécialistes de la Banque de Financement et d’Investissement, du Commerce International, de la Banque Privée ou de la Direction de l’Innovation. Société Générale propose un accompagnement complet et sur-mesure aux entreprises et startups pour les aider à franchir toutes les étapes de leur développement, en France et à l’international. En régions, la banque renforce sa proximité avec les zones French Tech, et franchit une nouvelle étape à travers cet investissement.

« Nous voulons être une rampe de lancement pour les startups et accompagner, d’ici 2020, 500 pépites sur tout le territoire, déclare Laurent Goutard, Directeur Général de la Banque de détail Société Générale en France. Nous plaçons nos équipes au cœur de l’écosystème pour favoriser l’émergence des talents et leur permettre de trouver rapidement les bons partenaires, leur faciliter la vie au quotidien mais aussi les accompagner dans les phases plus complexes de développement. Cet investissement dans WeSPRINT est notre première participation dans un accélérateur Français. En quelques années, les accélérateurs se sont imposés comme des acteurs clefs du développement des startups et de la chaîne de financement. Nous apprécions particulièrement la qualité des programmes d’accompagnement WeSPRINT, l’implication considérable de leur équipe de Mentors associés, et les premiers résultats obtenus que nous allons amplifier à travers notre investissement. »

1- Startup qui se distingue par (i) une première levée de fonds d’au moins 300 K€, (ii) un accompagnement par un incubateur/accélérateur « phare », ou un fonds de capital-risque et (iii) le profil des créateurs (souvent issus – mais pas que – d’une grande école, serial entrepreneur…).