Staffmatch lève 3 millions d’euros auprès de Bpifrance et BNP Paribas Développement pour accélérer son expansion

Clichy, le 19 juin 2018 – Créée en 2015, l’entreprise d’intérim ambitionne d’atteindre 30 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2018, soit plus qu’un doublement, et prépare son lancement à l’international
 
Staffmatch annonce une levée de fonds de 3 millions d’euros auprès de Bpifrance et BNP Paribas Développement ainsi que de ses investisseurs historiques (family office et investisseurs privés). Grâce à cette troisième levée de fonds, la startup créée en 2015 pour simplifier la gestion de l’intérim tant pour les entreprises que pour les intérimaires, compte élargir son offre sectorielle, mais aussi accélérer son expansion nationale et européenne. Après deux ans de très forte croissance (4 M€ de chiffre d’affaires en 2016 et 13 M€ en 2017), Staffmatch prévoit d’atteindre un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros en 2018, soit plus du double de celui réalisé l’an dernier.
 
Alors que l’intérim bénéficie d’un dynamisme sans précédent (+8,8% au premier trimestre 2018 selon le Baromètre Prism’emploi), il connaît de profondes mutations notamment en raison de l’impact des nouvelles technologies et de la réflexion en cours sur la flexisécurité. En créant Staffmatch en 2015, Vincent Rech, Brice Cournut et Ludovic Barreca ont voulu faciliter le recours à l’intérim grâce à l’automatisation du processus (contrat de travail dématérialisé, signature électronique, application mobile…), tout en conservant des entretiens physiques avec les candidats en agence.
 
Avec plus de 32 000 intérimaires délégués et 240 000 missions réalisées, Staffmatch a déjà séduit plus de 2 000 entreprises dans de nombreux secteurs : tertiaire, événementiel, grande distribution, logistique, transports, e-commerce, services aux entreprises… En complément de l’interface dédiée aux intérimaires, le lancement d’une application pour les entreprises clientes, intégrant de l’intelligence artificielle est prévu prochainement. Staffmatch prévoit par ailleurs d’investir dans la formation des intérimaires, tout en doublant leur nombre, notamment grâce à l’ouverture d’agences dans de nouvelles régions, courant 2018. Staffmatch en compte aujourd’hui sept, à Paris, Lille, Lyon, Orléans, Nice, Le Mans et Bordeaux. L’entreprise ambitionne de se développer à l’international dès 2019, d’abord au Benelux et en Espagne. Afin d’accompagner cet envol, la start-up, qui compte soixante salariés actuellement, lance une campagne de recrutement d’une centaine de personnes.
 
« Cette levée de fonds permettra à notre entreprise d’accélérer son développement géographique, en France et Europe, et sectoriel notamment dans le BTP et le médical. Nous allons aussi diversifier nos activités, l’objectif étant de bâtir un groupe RH global multi-fonction, qui soit très porté sur la technologie sans faire l’impasse sur l’humain. Le marché a besoin d’un acteur capable de proposer une nouvelle expérience beaucoup plus digitale à ses clients et ses intérimaires, tout en gardant un lien privilégié avec eux. C’est ce que nous nous efforçons de faire chaque jour », déclare Vincent Rech, PDG de Staffmatch.
 
« Staffmatch a construit un outil qui fluidifie le processus pour les intérimaires et améliore l’expérience client tout en réduisant le coût de revient. Dans un contexte de marché très favorable pour le secteur de l’intérim et étant donné la qualité de l’exécution commerciale et opérationnelle de Staffmatch, nous sommes convaincus que cette PME deviendra rapidement une ETI, ce qui constitue un axe majeur des actions de Bpifrance », juge Flavien Tiberghien, directeur d’investissement chez Bpifrance.

« Staffmatch est l’initiative d’une génération d’entrepreneurs dont l’intuition digitale porte l’innovation au cœur des activités traditionnelles ; en axant son offre sur la facilité d’instruction des missions, la fidélisation et la qualification des collaborateurs, l’équipe fondatrice imprime sa marque dans un secteur de l’intérim porté par la reprise et par les nouveaux usages de travail. Notre intervention à côté des actionnaires historiques vient soutenir les investissements dans le réseau, la technologie et les compétences qui fondent l’ambition européenne de cette jeune pousse », ajoute Philippe Duny, directeur de participations chez BNP Paribas Développement.