Seald, spécialiste français des communications chiffrées, lève 800 000 euros auprès du Fonds Ambition Amorçage Angels (F3A) de Bpifrance, de 50 Partners Capital et de Business Angels

Grâce à cette levée de fonds, Seald entend accélérer son développement technologique et commercial sur le marché français. Sa vision : œuvrer à construire un Internet plus sûr en renforçant la sécurité des emails et des documents des entreprises contre les cyber menaces

Paris, le 16 mars 2018 – Fondé en 2016 par Timothée Rebours, Mehdi Kouhen, Maxime Huber et Dan Lousqui, Seald est un pure player français dans le domaine des communications chiffrées, offrant une nouvelle approche de la sécurité email pour les entreprises. Soutenue par l’accélérateur 50 Partners depuis mi-2017, la startup technologique annonce aujourd’hui son premier tour de table de 800 K€ auprès de différents business angels (dont Laurent Delaporte, Vincent Barat, Sébastien Lucas, Thierry Vandewalle, Xavier Gury et Damien Guermonprez), de 50 Partners Capital et du fonds Ambition Amorçage Angels (F3A) géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir.

Cette levée de fonds permettra à Seald d’accélérer le développement technologique et commercial de sa solution innovante de chiffrement, de suivi et de contrôle des documents et des emails à destination des grandes entreprises, administrations et ETI.

« Nous sommes heureux d’avoir ouvert notre capital à nos business angels, à 50 Partners Capital et à Bpifrance. Cette levée de fonds d’amorçage confirme leur confiance en notre innovation technologique et notre potentiel de croissance. Elle nous permettra de dynamiser notre solution de sécurité et notre développement commercial sur le marché «  déclare Timothée Rebours, co-fondateur de la start-up. « Notre vocation est de garder la R&D en France et de nous développer à l’international à moyen terme, notamment aux Etats-Unis où le projet a vu le jour dans le cadre du partenariat entre l’École Polytechnique et l’université de Berkeley en Californie. Pour cela, nous bénéficions également du programme d’accélération cross-border de The Refiners « .

Olivier Rameil, Investisseur chez Bpifrance, ajoute : « La sécurité des emails est un enjeu crucial pour les entreprises et Seald apporte une réponse simple et innovante en phase avec les dernières règlementations. Nous sommes très heureux de participer à leur première levée de fonds qui leur permettra notamment d’accélérer le déploiement de leur solution auprès des entreprises françaises ».

Une solution de chiffrement de bout-en-bout mettant à l’honneur sécurité durcie et expérience utilisateur

Le recours au Cloud par les entreprises les expose à des fuites de données de plus en plus massives et fréquentes. Pour s’en protéger, le chiffrement de bout-en-bout est l’une des solutions les plus efficaces : cela permet de s’assurer que seuls les destinataires voulus pourront lire les données envoyées. Largement plébiscitées par le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), les solutions de chiffrement actuelles ne sont pourtant pas pensées pour l’utilisateur final. Bien que robustes face aux cyber-assaillants, elles sont toujours conçues au détriment de l’expérience utilisateur, et donc très peu utilisées en pratique. 

Partant de ce constat, Seald a développé une solution de chiffrement innovante et de bout-en bout pour les documents et les emails, conforme aux réglementations en vigueur. Très simple d’utilisation, elle s’intègre automatiquement dans les outils de communication et les clients de messagerie des entreprises tels que Outlook garantissant ainsi la protection des données à l’envoi, en un seul clic. 

Grâce à la technologie unique de Seald, un destinataire n’ayant pas téléchargé la solution pourra quand même déchiffrer le message sans rien installer, en s’authentifiant à l’aide d’un mot de passe à usage unique, comme on le fait pour sécuriser des transactions bancaires. 

Le contrôle et le suivi des documents à distance

Pour contrôler les documents après l’envoi, Seald assure le suivi en temps réel du document envoyé :  l’émetteur peut en suivre l’utilisation et en modifier les droits d’accès. Il peut donc savoir quand un document a été ouvert et par qui, et peut le révoquer pour empêcher toute nouvelle ouverture ou encore y ajouter de nouveaux destinataires. Tout cela, même si le document a été téléchargé.

Seald génère également des rapports d’audit détaillés et envoie les événements de sécurité pour alimenter un outil de business intelligence ou un SIEM.

« A la fin de l’année 2018, nous visons quelques centaines de milliers d’utilisateurs, une dizaine de grands comptes déployés et le recrutement de 6 personnes à des postes techniques et de business développement  » conclut Timothée Rebours.