Premier semestre 2018: 
Maintien d’un niveau élevé d’activité dans le financement, en appui à la dynamique de croissance des entreprises.
​Intensité particulière de l’activité d’investissement au capital des PME.

·      Activité de cofinancement bancaire stable à haut niveau, en appui à la dynamique toujours favorable de l’investissement des entreprises
·      Hausse du nombre d’entreprises financées par les prêts sans garantie, portée par la dynamique du prêt croissance TPE (+125%), témoin du renforcement de l’action de Bpifrance sur ce segment d’entreprises
·      Progression marquée des investissements directs en Capital Innovation (+37%)
·      Forte croissance des investissements directs au capital des PME (+47%)
·      Concentration des investissements Mid & Large Cap dans les ETI, en comparaison avec un S1 2017 marqué par un investissement exceptionnel dans Peugeot SA
·      Maintien de l’activité de Fonds de fonds à des niveaux historiques, confirmant son impact sur la montée en puissance du capital investissement français
·      Déploiement rapide de la gamme de produits d’assurance et de financement export à destination des PME et ETI
·      Passage à l’échelle de l’activité d’Accompagnement (missions de conseil, formations, Accélérateurs) avec la structuration d’une direction exécutive dédiée


« Le premier semestre 2018 a vu les activités de cofinancement avec les banques se maintenir à haut niveau, reflétant un climat général favorable aux entreprises[1].Bpifrance a intensifié son action à destination des PME et TPE, comme en témoigne le nombre en hausse d’entreprises financées par nos prêts sans garantie, porté par le succès croissant de notre Prêt aux TPE, 100% accessible en ligne.
 
L’activité de capital innovation direct affiche un niveau record d’investissement, marqué notamment par plusieurs levées d’envergure pour les startups, sur la place parisienne. Les entreprises innovantes ont désormais accès en France aux financements nécessaires à leur développement international. Cette même tendance est à l’œuvre pour l’activité de fonds de fonds, qui maintient son engagement à un niveau élevé, avec des souscriptions importantes dans des fonds de capital croissance ou transnationaux.
 
Après une année 2017 qui a démontré la bonne exécution du transfert de l’activité de l’Assurance Export au sein de la banque, l’année 2018 est celle de la prise en main par le réseau commercial régional de la nouvelle gamme de produits conçus pour faciliter l’internationalisation des PME et ETI, une des priorités de notre action.
 
Enfin, pour soutenir le développement rapide de notre activité d’Accompagnement, Bpifrance a structuré une direction exécutive dédiée à ce métier qui intensifiera son action auprès des PME et ETI, afin d’offrir aux dirigeants d’entreprise un appui stratégique supplémentaire. »   


[1] Au 1er semestre, les PME sont restées optimistes quant à l’évolution de leur activité : 42% des chefs d’entreprises espèrent une hausse de leur chiffre d’affaires en 2018 et, à l’opposé, 16% craignent une baisse. Le solde d’opinion s’établit à +26 points et est à son meilleur niveau depuis 2011, dépassant sensiblement sa moyenne sur vingt ans (+18 points).
In 67ème Enquête de Conjoncture PME, Bpifrance le Lab,juillet 2018.

1COFINANCEMENT AVEC LES BANQUES : FORTE ACTIVITE ET AUGMENTATION DU NOMBRE D’ENTREPRISES FINANCEES
 
– Cofinancement de l’investissement :
L’activité de cofinancement connaît encore une activité historiquement élevée avec plus de 3,4 Mds€ de crédits financés. Le recul de 4% des volumes accordés, dans un contexte de taux particulièrement favorable, marque une concentration de l’action sur le segment des PME avec un nombre d’entreprises financées en progression.
 
Le financement de l’investissement est porté par les investissements de capacité réalisés par les entreprises industrielles.  La dynamique demeure forte, emmenée notamment par les prêts industrie du futur et les prêts pour la transition énergétique et environnementale (+19%), où Bpifrance joue son rôle d’entraînement du marché.
 
Le volume de prêts sans garantie (hors Innovation) est en légère décroissance, en lien naturel avec l’abondance de liquidités sur le marché. Cependant, le nombre d’entreprises financées augmente marquant là aussi la priorité accordée par Bpifrance au segment TPE et PME. A noter, le déploiement rapide du prêt dédié aux TPE, créé en 2017, accessible en ligne, qui affiche une croissance de 125% au 1er semestre. 
 
– Financement court terme :
La mobilisation de créances connait une croissance de près de 2% reflétant les besoins nouveaux de trésorerie des entreprises en phase de croissance d’activité. La reprise de la commandes publiques est notable dans le BTP.
 
CICE : Pour la dernière année d’existence du dispositif, les nouvelles lignes de financement mises en place en 2018 sont toniques, équivalentes à celles de 2017 avec 780 M€ de nouvelles autorisations.
 
 
2 – GARANTIE : PROGRESSION DE L’ACTIVITE EN ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT BANCAIRE PRIVE
 
L’activité de garantie est en progression avec 4,35 Mds€ d’accords en montant de prêts garantis au S1 2018 (+3,6% vs. S1 2017) et près de 32 000 entreprises bénéficiaires au travers de leurs banques commerciales. Cette progression est portée principalement par la dynamique des fonds de garantie création, transmission et développement, ce qui confirme la confiance des entrepreneurs et le regain d’appétit pour le risque du secteur bancaire.
 
L’activité des fonds de garantie régionaux, exprimée en risque, confirme sa montée en puissance à 157 M€ (+7,4% vs. S1 2017).
 
 
3 – INNOVATION: UNE PROGRESSION CONTINUE DES INVESTISSEMENTS DIRECTS DANS LES ENTREPRISES DE CROISSANCE DU NUMERIQUE ET DES SCIENCES DE LA VIE
 
L’activité d’investissement direct progresse significativement à 162 M€ au terme du 1er semestre 2018 (+37,3%).
88 M€ ont été investis par le fonds Large Venture dans une dizaine d’opérations démontrant la montée en puissance de l’écosystème accompagnant les entreprises innovantes sur le segment des levées de croissance.
Parmi les opérations les plus significatives du 1er semestre : DBV Technologies (50 M€), Doctolib (8,3 M€), Scality (8,1 M€) et Voluntis (5,6 M€).
 
Confirmant les positions fortes des biotech et startup françaises de la santé, le pôle Sciences de la vie et écotechnologies, a également été très actif avec 18 opérations pour 32 millions d’euros, dont Limflow, Therachon, Sensorion, Dynacure.  
 
Les fonds du pôle Numérique ont réalisé 9 nouveaux investissements pour près de 12 M€ (dont Klaxoon, Welcome to the jungle, Bruce, Planity, Eyelights, Javelo, Farmitoo) et 6 opérations de réinvestissements pour 10 M€ (dont Openclassrooms, S4M et Evaneos).
 
Le fonds PSIM (souscrit par le Programme des Investissements d’Avenir) a réalisé 3 opérations pour 13,8 M€ (Surgivisio, Rythm et Bioserenity). Le fonds Patient Autonome a investi 4 M€ avec un nouvel investissement dans Invivox et un réinvestissement dans Willo. Enfin, le fonds Definvest, souscrit par la Délégation générale à l’armement, a également réalisé une première opération dans Kalray pour 3,4 M€.
 
L’activité de financement de l’innovation s’élève au 1er semestre à 566 millions d’euros, marquant un recul de 5,8%. La baisse en montant unitaire et en volume des aides est le résultat d’une part des possibilités offertes par les ressources financières publiques reçues par Bpifrance et d’autre part de la sélectivité des programmes qui restent ouverts (que ce soit concours, programmes collaboratifs ou filières) avec des exigences fortes en termes de montage de projets, de degré d’innovation et d’enjeux industriels.
 
 
4 – INVESTISSEMENT DIRECT DANS LES PME : UN RYTHE D’INVESTISSEMENT SOUTENU POUR ENTRAINER LE MARCHE ET DEVELOPPER LES ENTREPRISES DE LA FRENCH FAB
 
Au terme du 1er semestre 2018, les investissements directs PME affichent une croissance soutenue à près de 96 M€ soit 52 opérations dont 31 nouveaux investissements. 61% de ces nouveaux investissements sont des primo-ouvertures de capital. 
 
33 opérations de build-up ont été réalisées sur le portefeuille de participations Fonds Propres PME au 1er semestre 2018.
 
32 des 52 investissements ont été réalisés en régions. 19 d’entre eux sont de nouveaux investissements pour un montant total de 53,5 M€, dont une part significative dans des entreprises industrielles (dont RYB, Mandufi/Tecmaplast, COPAC, La Normandise, ALTYOR…), mais aussi dans les services (Établissements Coquelle, Teranga Software…).
 
Les fonds dédiés aux industries créatives ont réalisé 6 opérations dont 4 nouveaux investissements pour un montant total de 13,4 M€ (dont Bompard, Brut, The Socialite Family et Horace).
 
Le Pôle Tourisme a réalisé 12 opérations dont 7 nouveaux investissements pour un montant de près de 23 M€, dont l’investissement dans Parc Spirou.
 
Les fonds Filières ont réalisé 4 opérations d’investissements pour 6,1 M€ dont 4,1 M€ ont été réalisés par le fonds Bois (Moreau, James Ebenistes, Groupe Millet Industrie) et 2 M€ ont été réalisés par le fonds ferroviaire Croissance Rail (Esaris Industries).
 
 
5 – MID & LARGE CAP : CONCENTRATION DE L’ACTIVITE D’INVESTISSEMENT DANS LES ETI
 
Les différents segments de l’activité Mid & Large Cap ont réalisé 17 opérations d’investissement pour 141 M€ dont 7 nouveaux investissements pour 103 M€.
 
La plupart de ces investissements, tant en montant qu’en nombre, se sont réalisés auprès d’ETI et non de grandes entreprises, ce qui explique la décroissance du volume d’investissement par rapport au 1er semestre de l’année 2017, marqué par la prise de participation au capital de Peugeot SA.
 
Les investissements en ETI s’élèvent à près de 86 M€ dont 3 nouveaux investissements pour près de 70 M€ dans les secteurs clés de l’éducation et du logiciel. Le fonds dédié aux ETI a ainsi intensifié sa présence dans le secteur de l’enseignement avec la réalisation de deux investissements pour près de 47 M€ (Galiléo et Nace). Bpifrance, de ce fait, devient l’un des premiers investisseurs en France dans le domaine de l’éducation avec 7 participations.
 
Deux réinvestissements ont eu lieu dans le secteur du tourisme/hôtellerie (Paris Inn Group et Sandaya).
 
Les fonds Croissance ont réalisé 8 opérations pour 43 M€ dont 4 nouveaux investissements pour 34 M€ (dont Labelys, Gymspa/Fitfin, Gravotech) et un renforcement au capital de l’ADIT.
 
 
 
6 – INVESTISSEMENT INDIRECT: CONTRIBUTION SIGNIFICATIVE DU FONDS DE FONDS A LA MONTEE EN PUISSANCE DE L’ECOSYSTEME DU CAPITAL INVESTISSEMENT
 
Avec 440 M€ souscrits dans 26 fonds, dont 54 M€ pour le compte du Programme des Investissements d’Avenir, l’activité de Fonds de fonds confirme sa croissance dans un cycle particulièrement favorable.
 
Au cours du 1er semestre, les souscriptions les plus significatives concernent le Capital Innovation (ex. Ardian Growth II, Isai Expansion II, Food Tech Opportunity I, et PSL Innovation Fund). Les souscriptions réalisées dans les fonds Small cap ont été soutenues durant le 1er semestre (ex. Winch Capital 4, Fonds Transatlantique, Capzanine Situations Spéciales, LDX-SME-III, et concernant les fonds Régionaux : FRI Auvergne-Rhône-Alpes 2, Auvergne Rhône Alpes Création III).
 
Comme en 2017, l’activité en Fonds de fonds poursuit un double objectif d’augmentation de la taille des fonds d’investissement et d’accompagnement de nouveaux projets innovants et différenciants, portés par des équipes dont le track record et la capacité à lever des fonds d’une taille significative sont démontrés.
 
 
7 – CESSIONS : 70 OPERATIONS DE CESSIONS ONT ETE REALISEES POUR PLUS DE 400 M€ DE PRODUITS DE CESSIONS ENCAISSES, SIGNE DE LA CAPACITE DE BPIFRANCE A FAIRE TOURNER SES PARTICIPATIONS
 
Plus de 400 M€ de produits de cession ont été encaissés depuis le début de l’année 2018 sur 70 opérations de cessions totales et partielles, dont les deux tiers des opérations ont été réalisées par les fonds propres PME.
 
Les fonds Mid & Large Cap ont réalisé 14 opérations pour un produit de cession total de 167 M€. Sur le segment des ETI, le semestre a été marqué par les cessions totales de Sarenza et Algonquin ainsi que la cession partielle de la participation dans la société cotée Cégédim. Les fonds Croissance ont réalisé 4 opérations de cessions partielles et totales (dont Anaveo, Laboratoires Cyclopharma et Sendin) pour un produit de cession total de 12,5 M€ (-8 % par rapport au 1er semestre 2017). Les fonds Automobile ont cédé la totalité de leur participation dans Sofedit, groupe spécialisé dans l’emboutissage de tôle pour l’automobile.
 
Les cessions en Capital innovation ont généré 12 M€ de produits de cessions et se concentrent sur la cession totale de la participation dans la société Recommerce Solutions opérée par le fonds Ambition Numérique.
 
Les fonds directs PME confirment la dynamique de rotation des portefeuilles amorcée ces dernières années avec la réalisation de 46 opérations de cessions générant un produit de cession total de 74 M€, soit un niveau deux fois plus élevé que les réalisations du 1er semestre de l’année 2017. Les principales cessions totales par segment de métier sont les suivantes : Industries culturelles et créatives (The Dubbing Brothers Company, Jinghi, Vacheron Industries et Lafuma), Régions (Steam France, Geoscan, Demarne Développement, Financière la dame à la licorne, A2IA Group II, Nateo Sports, Osmose, Carré d’artistes) et la première cession du fonds Tourisme (Eurasia Hôtel).
 
Les distributions reçues par les fonds de fonds ont enregistré une nouvelle hausse à 176 M€ (+50 M€ de distributions encaissées, soit +40% par rapport au 1er semestre 2017) dont plus de 8 M€ encaissés par les fonds de fonds du PIA.
 
 
8 ACTIVITES EXPORT : DEPLOIEMENT RAPIDE DE LA GAMME DE PRODUITS D’ASSURANCE ET DE FINANCEMENT EXPORT A DESTINATION DES PME ET ETI
 
La baisse du volume en Assurance-Crédit Moyen-Long Terme s’explique intégralement par une comparaison avec la prise en garantie au 1er semestre 2017 d’une opération exceptionnelle qui avait représenté plus de 60% des volumes.
 
Le 1er semestre 2018 est également marqué par la relance de l’Assurance Prospection, le premier produit en nombre de bénéficiaires de la gamme assurance export. Après seulement 2 mois de déploiement du produit au sein de l’ensemble des régions, le nombre d’entreprises bénéficiaires a augmenté de 15%. De même, l’Assurance Change poursuit son rebond avec un élargissement de sa base clients et une augmentation des encours garantis.
 
L’internationalisation des PME et ETI françaises reste particulièrement soutenue avec une progression de +29% des garanties de projets internationaux, confirmant l’appétit de nos clients entrepreneurs pour le grand export.
 
La baisse du volume de Crédits Export est, elle, principalement liée à des effets de saisonnalité défavorables, mais la demande globale reste dynamique. Compte tenu du rythme soutenu de projets déjà engagés depuis le 30 juin 2018, les volumes pour l’ensemble de l’année 2018 devraient s’inscrire en hausse.
 
 
9 ACCOMPAGNEMENT: MONTEE EN PUISSANCE ET RENFORCEMENT DU METIER DANS LE RESEAU BPIFRANCE  
 
La forte croissance des actions d’accompagnement de Bpifrance s’est poursuivie sur le 1er semestre 2018, en lien avec la stratégie ambitieuse visant à développer le tissu d’entreprises dans les territoires.
 
Les activités de formation et de conseil ont poursuivi leur fort développement : au 1er semestre, 606 personnes ont bénéficié de formations présentielles sur le campus « Bpifrance Université » (vs. 526 au S1 2017) et Bpifrance a opéré 1102 missions de conseil dans des PME ou ETI (+88% vs. S1 2017). Au total, pour le 1er semestre, 2500 entreprises ont bénéficié d’une offre d’accompagnement Bpifrance.
 
A fin juin, 466 entreprises (start up, PME et ETI) étaient en cours d’accélération dans les accélérateurs de Bpifrance pour des durées de 12 à 24 mois. Trois nouveaux accélérateurs régionaux ont notamment été lancés : Ile de France, Centre-Val de Loire et Grand Est.
 
Pour accélérer la montée en puissance de son offre d’Accompagnement, placée au cœur de sa stratégie, Bpifrance structure une direction exécutive dédiée.