Mano Mano lève 110 millions d’euros et confirme son ambition d’atteindre un milliard d’euros de ventes en 2020

ManoMano, leader européen du bricolage et du jardinage en ligne, annonce aujourd’hui une levée de fonds de 110 millions d’euros, confirmant ainsi son ambition d’atteindre plus d’un milliard d’euros de ventes en 2020.
Pour cette levée de série D, les fonds Eurazeo Growth, Aglaé Ventures et le fonds Large Venture de Bpifrance – déjà présent au capital depuis 2016 via le Fonds Ambition Numérique – rejoignent les investisseurs historiques de ManoMano : CM-CIC, Partech, Piton, et General Atlantic.
Avec ce tour de table, la scale-up franchit un nouveau cap pour développer son offre dédiée aux professionnels du bâtiment, son expérience marchands, ses recrutements tech et la poursuite de sa conquête européenne.

RÉVOLUTIONNER LES USAGES DU MARCHÉ DU BRICOLAGE EUROPÉEN
 
Depuis sa création, ManoMano réinvente les usages des particuliers, professionnels du bâtiment et marchands, en les libérant des contraintes, grâce à une plateforme communautaire et des services innovants. D’une valeur de 365 milliards d’euros en Europe (BtoC et BtoB), le marché du bricolage reste l’un des derniers à avoir enclenché sa mutation pour s’adapter aux nouveaux usages des consommateurs.
 
Le leader européen du bricolage & jardinage en ligne, enregistre aujourd’hui plus de 20 millions de visites par mois et compte plus 2,5 millions de clients actifs, soit deux fois plus que lors de sa dernière levée en septembre 2017. En 2018, ManoMano a continué son hypercroissance avec une augmentation de son revenu de 85%. Opérant sur six marchés (France, Belgique, Espagne, Italie, Allemagne, Royaume-Uni), l’entreprise met l’expérience client au cœur de son développement grâce à des innovations technologiques et une relation avec ses marchands fondée sur la confiance et le partenariat.
C’est avec audace, ingéniosité et bienveillance – les trois valeurs fondatrices de l’entreprise – que l’équipe de 370 personnes poursuit cette mission.
 
DES INVESTISSEURS CONVAINCUS PAR LA VISION 2020 DE MANOMANO
 
ManoMano annonce aujourd’hui une levée de 110 millions d’euros. Les nouveaux fonds entrant au capital, Eurazeo Growth, Aglaé Ventures et Bpifrance – qui se renforce via son fonds de Growth, Large Venture – ont été convaincus par la force du modèle ManoMano, et particulièrement son introduction sur le marché BtoB dont le potentiel double celui du BtoC.
 
« C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous entrons aujourd’hui au capital de ManoMano. Nous suivons la société depuis plus de 3 ans et avons été témoin de son développement spectaculaire dans un secteur très vaste qui a amorcé sa transformation digitale et où l’expérience clients, des particuliers et des professionnels peut être considérablement améliorée.» déclare Yann du Rusquec, Managing Director d’Eurazeo Growth entité née du rapprochement entre les équipes d’Idinvest Growth et d’Eurazeo Croissance.
 
« Nous avons été particulièrement séduits par les réalisations de l’équipe de ManoMano et sa capacité à innover constamment pour se différencier. Bpifrance est entré au capital avec le Fonds Ambition Numérique, pour financer le développement à l’international. Notre fonds Large Venture prend aujourd’hui le relai et confirme le soutien de Bpifrance à l’équipe afin d’accompagner son développement pour devenir un leader mondial de son marché. » expliquent Maïlys Ferrère, directrice du fonds Large Venture et Xavier Deleplace, directeur adjoint du pôle Numérique de Bpifrance.
 
Les investisseurs historiques de ManoMano, CM-CIC, Partech, Piton et General Atlantic, ont également participé à ce tour de table, renouvelant ainsi leur confiance en  ManoMano et leur soutien à ses équipes sur le long terme.
 
Ces fonds s’ajoutent aux 76 millions d’euros précédemment levés, pour un total de 186 millions d’euros levés en cinq ans.
 
L’INNOVATION AU COEUR DU FUTUR DE MANOMANO
 
Si le succès de ManoMano repose sur l’innovation, la plateforme ne se limite pas à la satisfaction de ses clients finaux particuliers.
 
La plateforme prend à coeur la mission d’accompagnement de ses partenaires marchands sur le marché français et européen en leur proposant des moyens logistiques performants (plateforme logistique dédiée lancée en novembre 2018) et des services supports innovants pour le soutien de leur activité (service de facturation, outils d’optimisation des ventes, datas marché…).
 
Nouveau tournant stratégique : le lancement de ManoManoPro, sa plateforme dédiée aux professionnels du bâtiment, lancée en mars 2019. La scale-up entend ainsi disrupter le processus d’achat des artisans, en s’attaquant au marché des fournitures du Bâtiment, un marché de 200 Mds € en Europe. Industrie encore très peu digitalisée (5% vs 18% en moyenne tous secteurs BtoB en France – Source FEVAD), ManoMano ambitionne d’en devenir leader.
 
Pour rester à la pointe de l’innovation et garder une longueur d’avance, ManoMano accélère son recrutement des meilleurs talents tech. En 2019, une centaine de développeurs, data scientists & data engineers rejoindront ainsi les bureaux de Paris, Bordeaux et Barcelone.
 
« Notre ambition est de véritablement transformer les usages de l’industrie, pour cela, nous avons besoin des meilleurs talents tech d’Europe. C’est au sein d’une scale-up française et pro-européenne, qu’ils pourront véritablement imaginer les standards du e-commerce de demain et se réaliser pleinement dans un environnement où audace rime avec épanouissement personnel. », expliquent Philippe de Chanville et Christian Raisson, fondateurs de ManoMano.
 
CONCURRENCER LES GÉANTS GRÂCE À LA CONQUÊTE DE L’EUROPE

La levée annoncée aujourd’hui permettra en premier lieu à ManoMano de poursuivre sa conquête de l’Europe, dont les cinq marchés étrangers représentent déjà 25% du chiffre d’affaires de l’entreprise. Ces pays ont connu une croissance à trois chiffres en 2018.
 
Aujourd’hui ManoMano souhaite que ces marchés puissent suivre la trajectoire de la France, notamment en Italie et en Espagne en renforçant l’acquisition client à l’international et en continuant de développer son catalogue et portefeuille marchands au Royaume-Uni et en Allemagne.
 
ManoMano, entreprise européenne dans l’âme, prévoit ainsi en 2020, d’accompagner la croissance de ses marchands européens en leur permettant de faire entre 200 et 300 millions d’euros de volume d’affaires en dehors de leur pays d’origine.
 
« Nous développer à l’échelle européenne est primordial. Face aux géants chinois et américains de l’e-commerce, l’enjeu de souveraineté européenne est de taille et notre plateforme data ingénieuse et techniquement très avancée est clé pour se différencier. » expliquent les fondateurs de ManoMano.