Le groupe Aérophile lève 3,5 millions d’euros et prépare la 2e phase de développement du Parc du Petit Prince

Le Groupe Aérophile, leader mondial du vol en ballon, a levé 3,5 millions d’euros auprès d’Amundi Private Equity Funds (PEF) et de Bpifrance, via son fonds France Investissement Tourisme.
Les deux nouveaux fonds rejoignent les actionnaires historiques Isatis Capital et Entrepreneur Venture au capital de l’entreprise.

Grâce à ce financement, le Groupe Aérophile entame une nouvelle phase de développement du Parc du Petit Prince, premier parc aérien du monde, situé au cœur de l’Alsace.
 

  • Nouveaux projets d’investissement au Parc du Petit Prince…

 
Le Parc du Petit Prince a été lancé il y a deux ans exactement (Juillet 2014) par les fondateurs d’Aérophile, Jérôme Giacomoni et Matthieu Gobbi. Tous deux aérostiers, ils ont naturellement opté pour un thème aérien, guidé par un héros mondialement connu : Le Petit Prince.
Installé sur un parc de 23 ha, à quelques kilomètres de la gare TGV de Mulhouse et de l’Aéroport de Bâle-Mulhouse, ce « slow parc » à la française propose une trentaine d’attractions originales, à la fois divertissantes et éducatives.
 
Aérophile dresse un premier bilan satisfaisant malgré une météo parfois capricieuse. En 2015, le Parc à thème a ainsi atteint les 120 000 visiteurs et la saison 2016 présente déjà une progression de 25% du nombre d’entrées à mi-saison par rapport à l’année dernière. Les fondateurs espèrent atteindre cette année l’objectif des 150 000 visiteurs.
 
Ce décollage réussi a convaincu Amundi PEF et Bpifrance de rejoindre les deux actionnaires historiques du Parc (Entrepreneur Venture et Isatis capital) pour soutenir son développement à travers une levée de fonds de 3.5 M€ (2.5 M€ ont été apportés par Amundi PEF et 1 M€ par Bpifrance, via son fonds France Investissement Tourisme).
 
Ces fonds vont permettre de lancer dès la saison 2017 la 2ème phase d’investissements qui prévoit l’installation de nouvelles attractions possédant un fort effet de levier pour la croissance et la fréquentation du Parc du Petit Prince.
  

  • Un ballon captif à RIO pour les J.O 

 
En parallèle, Aérophile continue de se développer sur son activité historique. Parmi les prochaines installations, deux projets iconiques :  
 

  • un grand ballon captif va être installé au cœur du dispositif des Jeux Olympiques de Rio pendant toute leur durée pour découvrir le nouveau  centre-ville spécialement rénové pour les jeux depuis le ciel ;
  • un Aérobar nouvelle génération (bar volant avec une nacelle tournante de 16 places) est en construction sur la plage de Dubaï.

 
Grâce aux 80 ballons déjà vendus et installés dans plus de 30 pays, Aérophile vient de franchir le 10 millionième passager accueilli à bord de l’un de ses aérostats !
 
Les intervenants sur l’opération :

  • Conseil financier Société : N Finance (Maxime Dugast, Guy Cohen) ;
  • Conseil juridique Société : LMBE (Jean-Yves Larangot, Karine Wangler) ;
  • Investisseurs : Amundi Private Equity (Amar Douhane) Bpifrance Investissement (Serge Mesguich, Jessica Barbé) ;
  • Conseil juridique Investisseurs : Lamartine Conseil, corporate (Florence Savouré, Philippe Barouch), fiscal (Emmanuelle Prost, Victoire Blanc) ;
  • Due Diligence financière : EXPEN (Olivier Younes).