Le projet HAICoPAS, qui propose des solutions innovantes pour les pièces de structure en compostes carbone thermoplastiques, reçoit un financement de 6 millions d’euros dans le cadre du PIA 3

Hexcel, Arkema et leurs partenaires annoncent que le « HAICoPAS » a reçu, dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir opéré par Bpifrance, un soutien financier correspondant à 6 millions d’euros en tant que projet de Recherche et Développement Structurant pour la Compétitivité (PSPC).

Le projet HAICoPAS est un projet collaboratif de 13,5 millions d’euros porté par Hexcel, Arkema, leurs partenaires industriels (Ingecal, Coriolis Composites, Pinette Emidecau Industries (PEI) et l’Institut de Soudure), ainsi qu’un consortium de laboratoires universitaires porté par le CNRS composé du PIMM (CNRS – Arts et Métiers ParisTech – le Cnam), LTEN (CNRS – Université de Nantes). Ce projet s’inscrit dans la continuité du partenariat stratégique signé l’année dernière entre Hexcel et Arkema visant le développement de nappes (« tapes ») composites en fibre de carbone et PEKK destinées aux structures aéronautiques primaires.

Le projet HAICoPAS (Highly Automatized Integrated Composites for Performing Adaptable Structures) vise à optimiser le processus de conception et de fabrication des nappes pour la production de pièces composites à un coût compétitif et à cadence élevée. Il a également pour objectif le développement d’une technologie de placement de nappes plus productive et d’un nouveau système d’assemblage de pièces finales par soudage avec un contrôle qualité en ligne.
Ces solutions sont développées pour répondre aux besoins d’allègement des matériaux à des prix compétitifs pour des applications telles que les pièces de structure primaire dans l’aéronautique, les pièces de structure pour l’automobile grande série et les conduites pour l’industrie du pétrole et du gaz. L’aptitude au recyclage et les bénéfices environnementaux apportés par les matériaux thermoplastiques et par les technologies développées dans le projet seront démontrés et quantifiés.

Le projet HAiCoPAS réunit les compétences complémentaires de haut niveau apportées par Hexcel (fibre de carbone), Arkema (polymères haute performance) et par un certain nombre de petites et moyennes entreprises très qualifiées (Institut de Soudure, Ingecal, Coriolis Composites, PEI) reconnues pour leur expertise dans le domaine des équipements et procédés de production des composites. Le projet bénéficie également du soutien scientifique de deux laboratoires du CNRS : PIMM (CNRS – Arts et Métiers ParisTech – le Cnam) et LTEN (CNRS – Université de Nantes) qui apporteront la compréhension fondamentale nécessaire à l’optimisation des matériaux, de leur procédé de transformation et de leur comportement à long terme dans les conditions de service.

Le projet HAICoPAS vise à créer une chaîne logistique complète capable de :
• commercialiser des nappes unidirectionnelles Fibre de Carbone/ thermoplastiques (Hexcel ou Arkema).
• fournir les lignes de production et d’assemblage des pièces composites associées (Partenaires PME et ETI).
Cette nouvelle chaîne d’approvisionnement « matériaux et procédé » offrira ainsi des solutions complètes d’allègement des matériaux pour les industries aval de l’aéronautique, de l’automobile et du pétrole et du gaz. 
Ce projet est soutenu par Bpifrance, opérateur du Programme d’investissements d’avenir (PIA) pour le compte du Secrétariat général pour l’investissement et par le Pôle de Compétitivité Plastipolis.
 

Les chiffres-clés du projet HAICoPAS :
Montant du projet : 13,5 millions d’euros
Durée : 48 mois
Aide obtenue : 6 millions d’euros