Investissements d’Avenir :
Lancement du 7ème appel à Projets Structurants Pour la Compétitivité (PSPC)

En 2018, l’appel à Projets Structurants Pour la Compétitivité (PSPC) continue dans le cadre de la troisième tranche du Programme d’Investissements d’Avenir.

Piloté par le Secrétariat général pour l’investissement, le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) permet à la France de renforcer la compétitivité des filières stratégiques françaises par l’innovation pour garantir la pérennité du tissu industriel et répondre aux besoins du marché tout en favorisant la transition écologique et énergétique.

579 millions d’euros, gérés pour le compte de l’État par Bpifrance, ont été affectés au cofinancement de projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité (PSPC) dans le cadre du Programme d’Investissements d’avenir 1 et 2 (PIA) depuis 2011. Ils ont permis de financer une cinquantaine de projets de R&D collaboratifs dans tous les domaines à fort potentiel de croissance et d’emplois.

Le Gouvernement a décidé d’affecter, dans le cadre du PIA3, 550 millions d’euros supplémentaires à l’action PSPC. Il s’agit d’un investissement de long terme, qui doit renforcer les positions de l’industrie française sur les marchés internationaux et créer des emplois et de la valeur avec un fort effet de levier (objectif de 6 € de chiffre d’affaires créé pour 1 € investi par l’Etat). Le caractère collaboratif des projets permettra en outre de contribuer à l’établissement de relations durables entre grandes entreprises, PME et établissements de recherche pour accélérer la diffusion des innovations, et renforcer nos filières industrielles et l’ancrage de l’industrie sur le territoire national.

Les projets attendus seront conduits par un consortium qui rassemblera des partenaires industriels et des partenaires de recherche. Ils correspondent à des assiettes de travaux d’un montant supérieur à 5 millions d’euros. Les retombées économiques attendues doivent concerner tous les partenaires industriels et en particulier les petites et moyennes entreprises (PME). Leur réalisation peut comporter des phases de recherche industrielle ainsi que des phases plus aval de développement expérimental, préalables à la mise sur le marché.

Ce type de projets a déjà permis le développement d’innovations de rupture comme par exemple le développement de dispositifs médicaux pour le traitement du diabète : pancréas artificiel, mesure du glucose en continu, pompe à insuline (projet MELLIDEM en 2016), le développement d’un système de pile à combustible destiné à l’aviation (projet PIPAA en 2017), ou encore le développement de produits thérapeutiques complémentaires pour restaurer la vision (projet SIGHT AGAIN en 2015).

L’appel à projets est ouvert jusqu’au 15 janvier 2019. Dans cette action, et dans le respect des règles européennes, le Programme d’Investissements d’Avenir interviendra sous la forme de subventions et d’avances récupérables. L’État bénéficiera de plus d’un intéressement aux résultats des projets soutenus.

Pour en savoir plus sur l’appel à projet en cours

http://www.bpifrance.fr/Qui-sommes-nous/Nos-partenaires/Poles-de-competitivite/Poles-de-competitivite/Presentation-AAP-PSPC