Depixus lève 30,6 millions d’euros (35,4 millions d’euros de dollars) dans un financement de série A

– Le financement soutiendra le développement d’un système d’instrumentation commercial basé sur MAGNA™, la technologie exclusive et innovatrice de la société.
– MAGNA™ est destiné à ouvrir le domaine de la dynamique du génome.
– Les fonds levés auprès d’un syndicat d’investisseurs mondial dirigé par Lansdowne Partners et Bpifrance, opérateur pour le compte de l’Etat, sont soutenus par des fonds apportant une expérience supplémentaire dans le secteur des sciences de la vie.

Paris (France) et Cambridge (Royaume-Uni), 15 décembre 2021 – Depixus®, une société de biotechnologie qui développe une technologie unique pour l’extraction rapide, précise et simple d’informations multi-omiques à partir de l’ADN, l’ARN et des protéines, a annoncé aujourd’hui avoir levé 30,6 millions d’euros dans le cadre d’un financement de série A sursouscrit. Les fonds seront utilisés pour poursuivre le développement de son propre système d’instrumentation MAGNA™, de ses flux de travail et réactifs en prévision du lancement commercial. L‘exercice a été mené conjointement par Lansdowne Partners et auprès du Fonds PSIM (Programme de Soutien à l’Innovation Majeure), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), avec la participation de Casdin Capital et d’investisseurs existants, dont Arix Bioscience. Ce financement porte le total des fonds propres et des subventions de la société à ce jour à plus de 41 millions d’euros (47 millions de dollars).

Avec MAGNA™, un grand nombre de molécules individuelles d’ADN et d’ARN sont capturées dans leur forme native, immobilisées dans une « Flow Cell », et sont ainsi disponibles pour des interrogations répétées. Elles peuvent révéler un large éventail de caractéristiques, notamment la modification de bases, la structure moléculaire et les interactions avec d’autres acides nucléiques, protéines ou des molécules d’intérêt thérapeutique. Ces capacités ouvrent des perspectives jusqu’alors inaccessibles pour l’étude du « Génome dynamique », c’est-à-dire des niveaux d’informations situées au-delà de la séquence codante à quatre bases de l’ADN et l’ARN, qui sont essentielles à l’expression, la régulation et le contrôle des gènes.

Il a été démontré que la détection de changements anormaux dans le schéma de modification des bases sous-tend de nombreux processus pathologiques. La technologie MAGNA™ accélérera considérablement l’accès à un niveau supérieur de complexité de la dynamique du génome, ouvrant ainsi des opportunités significatives pour la détection précoce et la gestion améliorée de maladies majeures telles que le cancer. En outre, la façon dont les acides nucléiques, en particulier l’ARN, sont repliés et structurés est également essentielle à la régulation biologique. Avec MAGNA™, ces structures peuvent souvent être révélées et analysées en détail. De ce fait, MAGNA™ présente un potentiel majeur pour permettre la découverte de nouveaux médicaments qui perturberaient ou stabiliseraient les structures de l’ARN, offrant ainsi la possibilité de moduler des processus cellulaires pathologiques jusqu’à présent « insoignable ».

Gordon Hamilton, PDG et cofondateur de Depixus, a déclaré : « Nous sommes extrêmement enthousiastes quant à la capacité de notre technologie MAGNA™ à surmonter les défis actuels du séquençage des modifications de bases et de l’analyse structurelle des ARNs. Notre technologie semble pouvoir ouvrir de nouveaux horizons dans des applications telles que la découverte de biomarqueurs pour la détection du cancer par biopsie liquide, la virologie et le développement de médicaments ciblant l’ARN. Nous sommes très heureux d’attirer un groupe d’investisseurs aussi solide, ce qui valide encore le potentiel de la plateforme MAGNA™ pour transformer notre compréhension des processus cellulaires. Grâce au soutien de nos investisseurs nouveaux et existants, nous continuerons à recruter d’autres talents de haut niveau en France et au Royaume-Uni pour poursuivre le développement de la plateforme jusqu’au lancement commercial et au-delà. »

John Berriman, Président du Conseil d’Administration de Depixus, a déclaré : « Depixus a connu une croissance fulgurante depuis sa création. Nous sommes maintenant convaincus que les instruments MAGNA™ fourniront des informations uniques et économiques sur le développement et le traitement des maladies. Il s’agit d’une période très excitante pour la société qui progresse de la recherche pré-commerciale vers le lancement de produits. »

Lachlan MacKinnon, membre du conseil d’administration et représentant de Lansdowne a commenté : « Je suis très enthousiaste de rejoindre le conseil d’administration de Depixus à ce moment essentiel de l’histoire de la société. La technologie de Depixus permettra aux scientifiques et aux sociétés de biotechnologie de passer d’un monde où l’on mesure l’ADN et l’ARN en tant que séquences linéaires unidimensionnelles à un monde d’objets dynamiques et tridimensionnels comportant de nombreuses modifications de base mesurables. Après avoir vu l’impact de la détection de la méthylation sur la biopsie liquide, je me réjouis de voir la société apporter des contributions importantes dans le paysage plus large de la génomique dynamique. »

Thibaut Roulon, Directeur d’Investissements chez Bpifrance a déclaré : « Nous sommes ravis de nous associer à Lansdowne pour soutenir Depixus dans le développement de son système d’instrumentation MAGNA. L’entreprise est lauréate de la phase finale du Challenge Innovation mondial en France. Depixus a prouvé l’excellence de sa technologie révolutionnaire pour l’extraction rapide, précise et simple d’informations à partir de molécules d’ADN et d’ARN au-delà de leur simple séquence. Cela ouvre la porte à de nombreuses applications telles que le diagnostic précoce et plus précis du cancer. »

À la suite de cette levée de fonds, Lachlan MacKinnon et Thibaut Roulon, rejoindront Mark Chin d’Arix Bioscience, Ronald Lindsay, Steve Allen, Gordon Hamilton, et John Berriman, au conseil d’administration.

La société est basée à Paris, en France, et à Cambridge, au Royaume-Uni, et recrute activement les meilleurs talents pour rejoindre son équipe.

Depixus® a récemment annoncé la publication d’un article scientifique présentant les capacités de MAGNATM dans la revue Communications Biology, qui fait partie des revues Nature Research. L’article, intitulé « Detection of genetic variation and base modications at base-pair resolution on both DNA and RNA » (« Détection de la variation génétique et des modifications de bases à une résolution de paires de bases sur l’ADN et l’ARN »), peut être téléchargé gratuitement ici.