Definvest, le fonds du Ministère des Armées géré par Bpifrance, et Bretagne Jeunes Entreprises accompagnent les sociétés SRMP/Prolann et Seismo Wave du Groupe Glémot

Les fonds levés permettront à la PME bretonne Groupe Glémot de développer ses deux activités, les pièces aéronautiques et les capteurs infrasons.
 
Lannion, le 24 janvier 2019 – Le Groupe Glémot vient de boucler un tour de table auprès de Definvest, le fonds du Ministère des Armées géré par Bpifrance avec l’expertise de la Direction générale de l’armement (DGA), ainsi que du fonds de capital-risque régional Bretagne Jeunes Entreprises. Ce financement permettra à la PME d’accélérer le développement de ses deux activités: l’usinage de précision de pièces aéronautiques pour SRMP, plus connue sous sa marque commerciale Prolann, ainsi que les capteurs infrasons pour Seismo Wave.
 
SRMP/Prolann, fondée en 1973 et reprise en 2003 par Robert Glémot, est spécialisée dans l’usinage et la mécanique de précision, en prototypes et petites séries, principalement pour le secteur de la défense. Les pièces Prolann sont ainsi incorporées par Thales dans les Rafale (RBE2, Spectra, Damocles…). Seismo Wave, de son côté, a été lancée en 2014 et est le fruit d’un partenariat noué avec le Commissariat de l’Energie Atomique (CEA) autour d’une licence de brevet. La société propose des capteurs infrasons et des sismographes permettant de détecter les signaux acoustiques de très basse fréquence pour des applications de mesure du bruit (ex : bruit des éoliennes…), ou dans l’étude de phénomènes naturels et leurs prévisions, comme les éruptions volcaniques, les tsunamis et les tremblements de terre. Ils permettent également de surveiller des sites, tels des ponts, et de détecter des explosions nucléaires.Les deux sociétés sont positionnées sur des produits de haute qualité développées grâce à une quarantaine de salariés au savoir-faire éprouvé et à un parc de machines moderne et efficient. Groupe Glémot a réalisé un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2017, dont 50% à l’export.
 
Cet investissement, le cinquième de Definvest, illustre le dynamisme de ce fonds d’investissement et s’inscrit parfaitement dans la lignée de la politique de soutien à l’innovation, aux PME et aux pépites technologiques initiée par la ministre des Armées, Florence Parly.
 
« L’entrée au capital de Definvest est une formidable opportunité pour l’entreprise. Mais bien au-delà, c’est une reconnaissance des savoir-faire humains qui se sont développés depuis plus de 40 ans dans notre PME. C’est ce qu’ont ressenti tous mes collaborateurs lors de l’annonce qui leur a été faite fin décembre, reconnaissance et fierté», affirme Robert Glémot, président du Groupe Glémot.
 
Pour Jacques Solleau, directeur des fonds filières et Alexis d’Hérouville, directeur d’investissement chez Bpifrance, « Groupe Glémot figure parmi ces PME françaises de La French Fab au savoir-faire unique et stratégique pour notre pays, mais qui ont besoin de grandir. C’est la vocation du fonds Definvest lancé en novembre 2017 avec le Ministère des Armées et qui réalise ici son cinquième investissement. »
 
« Du fait de ses deux domaines d’activité principaux, l’aéronautique militaire et la sismographie, Groupe Glémot est une PME stratégique avec sa production de pièces essentielles pour le Rafale et ses activités de recherche, en particulier dans le domaine de la détection sismique des évènements souterraines. Le renforcement capitalistique de Groupe Glémot participe au renforcement de la base industrielle et technologique de défense française dans des secteurs de pointes. » affirme Caroline Laurent, directrice de la stratégie de la DGA (Direction générale de l’armement).
 
« Bretagne Jeunes Entreprises entre au capital du groupe Glémot, acteur industriel bien connu et reconnu dans le Pays de Lannion et sur le territoire Breton sur lequel notre fonds intervient, précise Matthieu Bourdais, directeur exécutif chez Bretagne Jeunes Entreprises. Cet investissement doit accompagner la croissance du groupe sur ses marchés nationaux et internationaux. Nous sommes ravis d’intégrer cette aventure ».
 
Intervenants :
Conseil juridique société : cabinet WM Law – Wilfried Le Bihan, Sarah Matias
Conseil juridique investisseur : Porte Neuve Avocats – Marielle Moureuil
Conseil financier investisseur : Grant Thornton – Stéphane Bougreau