Bpifrance Le Hub passe à l’échelle et digitalise son offre en lançant sa plateforme de mise en relation business entre scale-ups et grands groupes 

Paris, 22 novembre 2018 – Afin de démultiplier les mises en relation entre startups et grandes entreprises, Bpifrance Le Hub digitalise son offre via une plateforme dédiée. Convaincu que les partenariats les plus performants pour les corporates sont issus de la collaboration avec des scale-ups et des startups B-to-B, Bpifrance Le Hub a décidé de focaliser sa plateforme sur ces entreprises innovantes ayant déjà des preuves de marché. Ce sont donc déjà 470 pépites qui affichent au moins une référence client et bénéficient d’une forte visibilité devant leurs potentiels clients corporate.
En complément des outils existants pour les investisseurs, cette plateforme s’adresse aux entrepreneurs et à leurs clients potentiels. L’objectif est de maximiser les opportunités business pour les startups françaises les plus matures en leur permettant de valoriser leur portefeuille clients.
Ce nouvel outil complète l’accompagnement humain proposé par Bpifrance Le Hub aux corporates et startups françaises, pour favoriser les partenariats et la diffusion des bonnes pratiques.
 
Ce sont donc 470 startups, adressant des marchés aussi variés que les RH, le marketing, l’agriculture, le transport, la distribution, la sécurité, les media ou encore le tourisme, qui sont référencées à date sur cette plateforme. Intelligence artificielle, blockchain, robotique & cobotique ou encore réalité virtuelle sont les principales technologies de rupture développées par ces entreprises innovantes.
 
Parmi ces pépites françaises, 175 sont des scale-ups, c’est à dire des entreprises ayant levé plus de 15 millions d’euros et dont l’effectif est supérieur à 20 collaborateurs.
 
Parmi les critères retenus : développer un produit B-to-B ou une offre à destination des grands groupes, avoir levé un million d’euros ou plus ou avoir réalisé un chiffre d’affaires minimum d’un million d’euros sur le dernier bilan, et disposer d’un portefeuille clients.
 
En tant que banque ouverte d’une part, par ses partenariats avec les acteurs de la place, et banque de l’innovation d’autre part, Bpifrance a travaillé avec l’ensemble des acteurs français du capital risque pour sélectionner les startups les plus performantes et s’est appuyé sur des technologies françaises pour développer ce nouvel outil au service de l’écosystème français de l’innovation :
 

  • OVH pour l’hébergement de la plateforme,
  • Algolia pour le moteur de recherche,
  • OpenDataSoft pour la consultation de données sous forme d’API,
  • EarlyMetrics et RateandGo pour les notations de startups et l’évaluation des risques,
  • Skopai et CRadar, pour l’agrégation de données sur les startups,
  • Youmap et Startup Flow sur le suivi de la relation fournisseur.

 
La plateforme compte déjà 130 grandes entreprises françaises (hors fonds, hors conseils), actives dans la recherche de partenaires potentiels, notamment via leurs directions innovation et achats. Les premiers peuvent ainsi identifier plus facilement des partenaires pérennes, pour les seconds c’est quant à eux l’opportunité de collecter des informations sur les entreprises pour gérer efficacement l’analyse des risques fournisseurs.
 
Le passage à l’échelle des services de Bpifrance Le Hub, à travers cette plateforme, permettra à un plus grand nombre d’entreprises s’ouvrant à la digitalisation, notamment aux ETI et aux PME, de répondre à leurs besoins ainsi qu’à leurs enjeux de transformation.
 
La plateforme propose donc des fonctionnalités qui favorisent la création d’opportunités business :  
 

  • Un moteur de recherche avec critères avancés (technologies, marchés, maturités, fonds levés, etc.)
  • Une gestion de projets collaboratifs, notamment grâce à la création et au partage de listes thématiques,
  • Une fonctionnalité de prise de contact directe pour les grandes entreprises qui peuvent ainsi solliciter les startups,
  • Une source de données complète, mise à jour et centralisée : références clients, types de contrats, avis des clients, données d’investissements, présentation des produits et services, équipe fondatrice et membres dirigeants.

 
 
Bpifrance Le Hub met également à disposition de l’écosystème une API (interface de programmation qui permet de se « brancher » sur une application pour échanger des données) permettant de consulter cette base de données de startups.
 
 
Pour découvrir la plateforme : https://lehub.bpifrance.fr/
 
 
Pour Cécile Brosset, directrice de Bpifrance Le Hub : « Depuis son lancement en 2015, les équipes de Bpifrance le Hub s’efforcent de matérialiser des contrats et des prises de participation entre startups et grandes entreprises. Aujourd’hui nous industrialisons ce processus, en offrant à l’écosystème une plateforme qui donne à voir les startups françaises les plus matures, les plus solides et dont les innovations seront les plus adaptées aux besoins des corporates. Les grandes entreprises françaises se sont structurées, leurs besoins ont évolué en trois ans. C’est pourquoi automatiser le sourcing de startups, permettra à nos équipes de se focaliser sur l’accompagnement humain et la concrétisation de partenariats à forte valeur ajoutés ».
 
Pour Paul-François Fournier, directeur exécutif Innovation de Bpifrance : « Un nouveau paysage économique se dessine, issu de la collaboration entre startups et entreprises plus traditionnelles. Pour passer à l’échelle, les startups doivent développer des partenariats commerciaux avec les corporates. La transformation des entreprises passe nécessairement par l’accentuation de leurs relations business avec les startups. Cette relation gagnant-gagnant est aujourd’hui essentielle tant l’innovation a pris une place prépondérante dans le monde. C’est là tout l’objectif de notre plateforme : accélérer la fertilisation croisée entre start-up et grandes entreprises y compris les groupes étrangers implantés en France. Notre conviction, c’est que les partenariats commerciaux et stratégiques entre nos entreprises forgeront les futurs champions internationaux et multiplierons le nombre de licornes en France ».