Bpifrance, la Caisse des Dépôts et KfW concluent des protocoles d’accord pour une coopération élargie

Paris, 12 juillet 2018 – Mercredi soir, Bpifrance, la Caisse des Dépôts et KfW, en présence de Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie et de Peter Altmaier, ministre allemand de l’Économie, ont signé un accord, ouvert à d’autres partenaires européens, en vue de renforcer leur coopération
 
KfW, la Caisse des Dépôts et Bpifrance ont confirmé leur intention de coopérer plus étroitement à l’avenir et annoncé la conclusion de protocoles d’accord bilatéraux à cet effet. Les partenaires précisent, dans ces accords, quel sera le cadre de leur coopération. Ces accords prévoient les domaines de collaboration, la mise en œuvre de projets d’intérêt conjoint, les actions communes à mener dans le contexte des initiatives de l’UE ou encore l’échange d’informations et de personnel. L’accord, non exclusif, est ouvert à d’autres partenaires européens.
 
La Caisse des Dépôts et ses filiales constituent un groupe public, investisseur de long terme au service de l’intérêt général et du développement économique des territoires. Bpifrance finance, en crédit et en fonds propres, les start-ups et les PME. En tant que banque de développement, KfW Group favorise le changement et encourage les idées novatrices en Allemagne, en Europe et partout dans le monde. KfW prépare également un accord similaire avec la banque de développement AFD (Agence Française de Développement) qui agit pour développer la coopération financière entre les pays développés et les économies émergentes.
 
À l’occasion de la signature de cet accord-cadre, le Dr Günther Bräunig, directeur général de KfW, constate : « Les projets d’intérêt conjoint constituent véritablement le moyen de faire avancer l’Europe. Nous avons à cœur de contribuer mutuellement aux progrès de l’Europe. Nous souhaiterions également inviter d’autres partenaires européens à faire de même. Notre coopération est un bon exemple de la manière dont l’Europe peut réussir lorsque les partenaires mettent à disposition leurs compétences respectives et se concentrent sur des objectifs communs au bénéfice de tous ».
 
Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, déclare : « Cette coopération, qui est conforme à la Déclaration Meseberg, aidera notamment à l’émergence d’acteurs européens dans la “deep tech” en mobilisant jusqu’à un milliard d’euros de fonds d’investisseurs publics et privés au profit de start-ups allemandes et françaises ».
 
Éric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, souligne : « La signature de ce protocole d’accord est une étape importante pour notre institution ; il constituera un atout clé pour mener à bien notre propre processus de transformation avec la Banque des Territoires, ainsi qu’aux niveaux bilatéral et européen ».
 
KfW, la CDC et Bpifrance travaillent déjà ensemble au niveau européen depuis plusieurs années. KfW et la CDC ont ainsi investi dans le fonds d’infrastructure européen Marguerite. KfW et Bpifrance collaborent sur divers projets, notamment le développement des marchés de capital risque en France et en Allemagne, et investissent conjointement dans des fonds transfrontaliers dédiés aux technologies des sciences de la vie (biotech, cleantechs, medtechs etc.) ou au numérique. KfW, la CDC, Bpifrance, l’AFD et la banque de développement italienne CDP disposent d’un bureau commun de liaison européen à Bruxelles.