Bpifrance et l’Union des Industries Chimiques (UIC) s’allient pour accélérer la croissance et la compétitivité des PME et ETI de la filière

Bpifrance et UIC s’associent pour accompagner et promouvoir les entreprises de la filière Chimie, dans le cadre d’un Accélérateur dédié, avec le concours de l’Etat. Lancé au second semestre 2017, l’Accélérateur Chimie est un programme sélectif, ciblé et personnalisé, destiné à 30 PME et ETI disposant d’un fort potentiel de croissance.

Premier secteur industriel français exportateur en 2017, la filière Chimie constitue un atout majeur pour la balance commerciale. Elle s’appuie sur un tissu de PME et ETI dynamiques à fort potentiel de croissance. L’UIC affirme ses ambitions en créant un accélérateur d’entreprises dédié, avec l’appui de Bpifrance qui lui apporte son expérience en matière d’accompagnement.

La première promotion de l’Accélérateur Chimie réunira, dès le deuxième semestre 2018, 30 entreprises volontaires de la filière, identifiées par l’OPCA Defi avec les fédérations de la Chimie. Elles suivront un programme intensif pour accélérer leur croissance et affronter les défis qui les attendent (évolution des compétences, numérique, internationalisation, innovation…).

L’Accélérateur Chimie se déclinera à travers :

  • Un diagnostic individuel visant à identifier les priorités de croissance et à accompagner l’entreprise dans sa réflexion stratégique en identifiant les freins. Il sera réalisé sous la forme d’audits effectué par des consultants sélectionnés par Bpifrance ;
  • Un module d’approfondissement défini en fonction des résultats de ce diagnostic pour permettre le déploiement d’un plan d’actions concret sur la thématique retenue par l’entreprise ;
  • Six séances de formation collective, assurées par des grandes écoles de management sélectionnées par Bpifrance et par les experts de l’UIC sur les éventuelles thématiques spécifiques à l’industrie chimique.
  • Des mises en relations pour concrétiser les opportunités de croissance.

Les PME et ETI de la filière pourront ainsi bénéficier d’un programme qui a fait ses preuves : fin 2017, ce sont 450 entreprises qui avaient bénéficié des Accélérateurs Bpifrance et elles seront 1000 fin 2018.

Le partenariat entre Bpifrance et l’UIC sera également décliné au travers d’actions de promotion et de valorisation des plateformes chimiques -l’un des principaux vecteurs de la croissance de l’industrie chimique en France et de La French Fab, incarnée par les entreprises qui s’inscrivent dans le mouvement.

Pour Pascal Juéry, président de l’UIC : « La chimie en France bénéficie d’une recherche d’excellence, d’un tissu de start-ups, de PME et ETI prometteuses qui seront peut-être nos pépites industrielles de demain. Tout doit être mis en œuvre pour les aider à se développer. C’est ce que fait l’UIC en agissant concrètement aux côtés de Bpifrance pour permettre aux PME à haut potentiel de passer au cap supérieur et devenir les ETI dont notre pays a besoin. »

« L’industrie reste le socle de l’économie française. Sa transformation et son redéploiement à l’export font partie de nos priorités », souligne Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance. « Notre objectif est de créer des ETI qui ont la taille critique pour se projeter mondialement. L’Accélérateur Chimie est une occasion formidable pour aider les PME et ETI de la filière à prendre du recul stratégique et à s’entourer de conseils et de compétences adaptés. »