2ème édition du France Tech Transfer Invest 
Bpifrance et le Réseau SATT connectent les start-ups de la recherche publique aux fonds d’investissement français et internationaux

Bpifrance et le Réseau SATT (Sociétés d’Accélération du Transfert de Technologies) organisent la seconde édition du France Tech Transfer Invest (« FTTI ») en partenariat avec la société Tech Tour. Pendant 2 jours, 40 start-ups créées grâce à l’action des SATT seront accompagnées et « pitcheront » devant plus de 60 fonds d’investissement français et internationaux spécialisés sur les secteurs du numérique, de la biotechnologie, de la santé et de l’énergie, susceptibles d’accompagner leur croissance.

La première édition a permis à 25 % des start-ups participantes de rentrer en discussion approfondie avec les fonds d’investissement présents et 2 levées de fonds ont abouti. Bpifrance et le Réseau SATT rassemblent une nouvelle fois une sélection de start-ups nées de la recherche universitaire française et les grands fonds d’investissement européens lors de la seconde édition du FTTI pour accélérer leur croissance.

Organisé en présence de Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance, Jean-David Malo, Directeur Open Innovation & Open Science – DG Research & Innovation à la Commission Européenne et Laurent Baly, Président du Réseau SATT, les 13 et 14 février, France Tech Transfert Invest connecte 40 start-ups avec plus de 60 fonds d’investissement français et internationaux. Ces start-ups ont été identifiées par le Réseau SATT (association réunissant les 14 sociétés d’accélération du transfert de technologies) et Bpifrance, puis sélectionnées par des investisseurs experts des 4 domaines du numérique, de la biotechnologie, de la santé et de l’énergie.

Retenues selon plusieurs critères (proposition de valeur, potentiel de croissance, équipe, taille du marché…), ces 40 start-ups sont entrainées à l’exercice du pitch avant d’être invitées à se présenter face à un jury composé d’investisseurs. Elles participent également aux temps de networking et aux présentations qui ponctuent ces deux jours. Elles intègrent par ailleurs la plateforme EuroQuity de Bpifrance qui offre une visibilité accrue et un service digital de mise en relation avec les partenaires de leur développement.

France Tech Transfer Invest permettra en outre aux 12 start-ups qui ont le plus convaincu les investisseurs de participer au « European Venture Summit » qui se déroulera le 11 décembre 2018 à Düsseldorf.

Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance, commente : « Nous sommes heureux d’accueillir une nouvelle fois au HUB le France Tech Transfer Invest qui donne aux jeunes pousses de la deep tech, issues du Réseau SATT, l’opportunité de convaincre les grands investisseurs français et internationaux. Cet événement marque la volonté de Bpifrance d’être aux côtés des SATT pour amplifier son action d’accompagnement auprès des entreprises exploitant une innovation de rupture issues d’un transfert de technologie. Cette initiative s’inscrit ainsi dans la droite ligne de notre stratégie d’accompagner et de financer les innovations de la deep tech afin de faire émerger de nouveaux champions français capables de rivaliser avec leurs concurrents au niveau européen et mondial ». 

Pour Laurent Baly, Président du Réseau SATT et Président de la SATT Sud-Est : « Permettre aux chercheurs de créer une start-up qui valorise leur innovation, c’est bien ; mais accompagner le développement de cette start-up, notamment en l’aidant à trouver les moyens de financer sa croissance, c’est essentiel. C’est tout le sens de l’engagement du Réseau SATT avec Bpifrance dans le France Tech Transfer Invest. Les entreprises qui naissent d’inventions de la recherche publique sont vecteurs de croissance économique et de création d’emplois. Notre rôle est de contribuer à la réussite de ces projets qui transforment l’idée d’un chercheur en réalité business ayant un impact économique et sociétal positif ».

Les SATT aident à révéler le potentiel de création de start-up que recèle la recherche académique française

Créées dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et mises en place entre 2012 et 2014, les SATT ont pour mission d’accroître et d’accélérer la valorisation de la recherche publique, en accompagnant à la fois la maturation, la prise de risque et le transfert des innovations vers les acteurs socio-économiques. Elles interviennent aussi bien pour le compte de leurs actionnaires (universités, écoles, organismes de recherche) que pour d’autres acteurs. 856 millions d’euros ont été affectés à leur création dont la plus grande part est dédiée à la constitution d’actifs de propriété intellectuelle et à l’investissement en projets de maturation.

Couvrant tout le territoire national, les 14 SATT ont démontré leur capacité à faire émerger des “pépites” issues des laboratoires universitaires. Leur action auprès des équipes de recherche a en effet révélé et fait s’exprimer la montée de l’esprit entrepreneurial dans ces structures autant qu’à l’échelle nationale. Les SATT ont ainsi détectés et analysés plus de 10 000 projets innovants et permis la création de plus de 270 start-ups depuis 2012.

Liste des 40 start-ups sélectionnées et des 69 fonds d’investissement qui participent à la seconde édition du France Tech Transfer Invest en annexe du communiqué.

Les 40 start-ups sélectionnées :

Biotech

MedTech

 BIODOL THERAPEUTICS

 ConicMeds Development

EasyChelators

 GlioCure

 H-IMMUNE

 IMD-PHARMA

 MilliDrop

 Par’Immune

RiboStruct

 TheraPanacea

 Basecamp Vascular

 CARPACCIO.cloud

 Chronolife

 ID-NEST Medical

 MagIA Diagnostics

 Neolys Diagnostics

 Neurallys

 Ophtalcare

 Organips

 ORIXHA

ICT

CleanTech

 Actronika

 DELIGHT

 Go Touch VR

 Milphi Technologies

 Nanomade

New Paradigm/EAZYLANG

 Open Agora

 Postme.io

 Wisebatt

Metadesk

 Altaroad

EXOTRAIL

 In Air

 Lancey

 NAU

Norimat

 Tortoise

 T-Waves Technologies

 ROSI SAS

 LEAF